Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

A la découverte des grands terroirs du Beaujolais

Nous nous retrouvons sur deux soirées, autour de beaujolais sélectionnés par Laurent de « Beaujoloire ». Le thème de cette année est de déguster des Beaujolais venant de grand terroirs sur plusieurs appellations. Les vins ont été encavés il y a deux ans, voyons ce que cela donne.

Allez c’est parti avec trois Beaujolais nouveau 2021 proposés par Laurent, nous avons le choix avec celui de Foillard, Château Thivin et celui de  Descombes. Tous sont sur un jus pur, très agréable, la fraicheur est au rendez vous, les fruits rouges croquants sont à la fête, des vins gourmands festifs pour le plaisir de tout le monde. Ma préférence va à celui de Foillard, un petit cran au dessus, mais chaque cuvée à son charme.

Mise en bouche sur Brouilly

La Roche du Py à Morgon

Dans ce premier match, le Morgon de Mee Godard l’emporte assez facilement, un vin facile à boire, plus rapidement, laissons à celui de JMB  quelques années en cave et on en reparlera.

La côte granitique, en particulier « Les Garants »

Le verdict donne le domaine de Vissoux, mais pour moi ce sera le Fleurie de Jean-Paul Brun, quel merveille, à attendre, mais Wahoo!

Les pierres bleues de la Côte de Brouilly

Deux très beaux vins assez proches l’un et l’autre en matière gustative, mais une légère préférence pour le Château Thivin.

Les grands terroirs de gore, aux pieds du Moulin à Vent, en particulier « Le Carquelin »

Ne cachons pas que le Moulin-à-Vent du Château des Jacques a eu la cote, mais celui du domaine de Labruyere n’a pas non plus démérité.

Après ces deux soirées, je dirai que les vins se dégustaient pareil et très bien. Il y a bien sûr des valeurs sûres dans ces soirées, mais mes plus grandes surprises ont été vers le Fleurie de JP Brun, le Côte-de-Brouilly de Laurent Martray, le Morgon de Mee Godard, pour moi le vin de la soirée étant le Côte-de-Brouilly du Château Thivin.

Didier

Précédent

Château des Jacques, Moulin-à-Vent « Clos du Grand Carquelin » 2015

Suivant

Domaine Dietrich-Girardot, « Perles des Evêques » Brut blanc

  1. Strajnar-Priester Marie

    Quoi dire de cette soirée, sinon un grand bravo pour le choix des vins, leurs qualités et la présentation. Merci à tous.

    C’est avec la PCVT que j’ai découvert les Beaujolais et que j’en suis devenue une adepte. Cette année encore, je n’ai pas été décue par les vins présentés.
    Mes préférés restent le Côtes-de-Brouilly (Château Thivin), et le Moulin à Vent (Château des Jacques). J’ai été également séduite par les Fleuries en particulier par celui de Jean-Paul Brun (fin, soyeux, frais, j’adore… dommage qu’il faille l’attendre !).

    Le seul bémol est que je ne suis décidément pas fan des Beaujolais Nouveau malgrès le niveaux de ceux de la soirée !

  2. Juliette TOURNAY

    Une soirée Dégustation comme je les aime et avec un grand D!
    Du fruit en subtilité, accompagné de bcp de sérieux dans les verres, avec de belles structures, de la matière, et surtout du terroir présent dans chacun des vins dégustés lors de la soirée.
    La dégustation en face à face de 2 vins était vraiment un plus, cela nous a permis de bien appréhender les terroirs et les différentes techniques de vinification des vignerons, c’était juste passionnant.
    Merci Didier et merci à Laurent de Beaujoloire pour cet atelier!

  3. LUDOVIC

    Encore une très belle soirée qui nous a permis de découvrir la richesse des vignes du Beaujolais,
    Parmi toutes les très belles bouteilles dégustées lors de l’atelier, trois m’ont vraiment marqué :

    -Fleurie « Les Garants », Jean Paul Brun, avec ses arômes de reglisse et de menthol, sa fraîcheur et sa structure tanique,
    -Cote-de-Brouilly « Lois » Laurent Martray, avec des arômes de fruits noirs, son côté enrobant et ses tanins légers et soyeux,
    – Morgon « Cotes de Py » Mee Godard , avec ses arômes de fruits rouges, sa fraicheur, son côté légèrement tanique, ponctué par une belle longueur en bouche. Une vigneronne de plus à faire un très beau travail.

    Grand merci à tous les animateurs, qu’ils soient au micro ou aux tables, pour cette superbe soirée.

  4. Denis Baraille

    Nous avons beaucoup aimé cette soirée ! En dernière intention nous avons fini ce midi le côté de Py sur des fromages.
    Cela a été un excellent moment de dégustation.
    Bon week-end
    Christine et Denis

  5. Artur Roquette

    Merci Didier pour cette belle soirée.
    Une fois de plus nous avons découvert de trés bons vins ,tous différents malgré le fait d’avoir le même cépage.
    Ma préférence va pour le Brouilly Lapalu et le Moulin à vent Labruyere.

  6. Une fois de plus nous avons découvert de trés bons vins,tous differents malgr

  7. Frédéric

    Merci pour l’organisation de cette nouvelle belle soirée, avec d’excellents vins(merci au bureau et à Laurent de Beaujoloire) . Mon tiercé 8-3-5

  8. Isabelle

    Très belle soirée merci Hervé et à toute l’équipe.

  9. Yves S

    Nous voilà maintenant dans le beaujolais avec une dégustation de 9 vins après une intro de 3 beaujolais nouveaux
    Bravo à certains d’avoir trouvé les appellations. J’avoue que pour ma part, cela a été plus compliqué ( + compliqué que lors de la dégustation de 2019).
    Beaux domaines de renom proposés. Pas étonnant que les bourguignons viennent faire leurs emplettes ( par ex Domaine des Jacques).
    Le N°1 : de la fraicheur, un peu de réduction, astringence, léger perlant, droit Fruité. Bref un beau Brouilly qui se gardera pas trop 3-4 ans
    Le N°2 et N°3 : Morgon à souhait. Plantade complète : le Premier était expressif avec de l’élevage ( et bien non; c’était en cuve béton).Des tanins dus à la rafle. Monte au palais, volcanique
    Le deuxième light ,mures, cassis élégant, délicat ( pas d’élevage dans cette affaire, et bien non il y a bien un élevage en futs). A boire dès maintenant
    La cote de Py, un terroir est corsé que sur granit donnant des vins plus fin en Morgon
    Les N°4 et 5 : Le N°4, pas trop expressif, fruits rouges, droit, faible persistance. Un vin classique, facile à boire sur terroir granit. Le N°5 présente au nez des odeurs menthol, réglisse signe d’un potentiel de garde avec astringence et charpenté ( il faudra que Didier nous dise la différence entre Charpenté et corsé). Il est élégant et fin
    Les N°6 et 7 : Le N°6 sur le fruit rouge, léger, ample, plus corsé : un vrai cotes de Brouilly. Le N°7, complexe, plus charpenté avec peu de persistance.Potentiel de garde
    Le N°8 et N°9: Vins d’une grande complexité, puissant avec pour le N°8 ( c’est ici que je place : c’est quoi ce truc-là) des tannins qui assèchent ( il faut attendre quelques années), structuré, charpenté. le N°9 a évidemment remporter l’unanimité.
    Bref, belle soirée où je reste impressionner par la finesse qu’on eu certains pour deviner les crus. Pas si facile avec les vins proposés
    Merci à l’équipe ( Didier, Hervé et à Laurent de Beaujoloire) et merci aux participants qui ont agi à la fois en sérieux et en gaité.
    Je finirai par des trucs comme : plus le terrain est fin, plus le vin est corsé et la complexité croit en fonction de l’élevage ( inox->Béton->futs)
    Pas de tiercé pour garder le suspense.

  10. Samuel

    Une soirée sur le beaujolais qui efface les mauvaises réputations. De très belles surprise.

  11. Belle soirée PCVT sous le thème cette fois-ci du Beaujolais avec du fruit mais pas que ! De l’élégance et finesse pour certains, de la puissance et plus de structure pour d’autres. Et des domaines connus mais qui nous surprennent encore… Grand merci à l’animation et aux organisateurs 👏🍷

  12. Denis Baraille

    On attend avec envie !

  13. Hervé

    Bel atelier sur le Beaujolais !!
    On retrouve les classiques de certaines appellations et certains domaines mais surtout de très belles découvertes sur les différents possibilités de vinification en Beaujolais, vraiment une très région viticole !! 👍
    Encore merci à Laurent de Beaujoloire pour cet atelier 👏

  14. Belle soirée en allant découvrir de nouvelles cuvées des appellations du domaine Beaujolais. Quelle finesse et quelle élégance sur le Fleurie du domaine Chermette (#4), j’aime beaucoup ce domaine que je suis allé voir en 2020. Quelle surprise sur le nez réglisse du Fleurie de JP Brun (#5). Enfin, j’ai adoré le Château des Jacques sur l’appellation Moulin-à-Vent que je connaissais mais qui nous amène au sommet de celle-ci avec ce beau domaine. Mon quarté : #9, #4, #6 et #3
    A nouveau, un grand bravo à notre nouvel animateur qui nous apporte beaucoup d’informations pour apprécier ces dégustations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén