Nous nous retrouvons pour cette dernière soirée e-dégustation, en compagnie de Nicolas et Gérald (vins et indépendance), pour une soirée autour des crus communaux du Muscadet, une partie de l’élite des vignerons de la région sera au programme, l’intérêt de cette soirée étant de faire découvrir la diversité et la richesse de cette région que j apprécie beaucoup. Cette soirée n’est pas gagné d’avance, avec des avis partagés et des rebondissements qui vont de déception, pour finir à l’opposé sur des émotions sur certaines cuvées. En passant, je fais un petit clin d œil et un petit coucou à notre ami Vincent (Vougeot), hier soir j’ai pensé beaucoup à toi qui fut le déclencheur de mes recherches et passion pour cette région.

Allez c’est parti dans le vignoble Nantais. Nous démarrons cette soirée par la présentation de la région, par l incroyable diversité de la typicité des sols et sous sols du vignoble. Gérald m’avait fait parvenir cette vidéo élaboré par une stagiaire qui travaillait sur le domaine Luneau Papin. Gérald était présent sur place,  il nous explique cette nuit terrible pour les hommes et les femmes qui veulent absolument sauver leur année, mais  en vain. A l’aube de ce matin là, les efforts seront vains,  90% du domaine sera touché par le gel pour ce millésime 2021. A noter que la famille Luneau Papin n’avait allumé les bougies autour de la propriété du domaine. Allez, place à la dégustation, 4 paires sont au programme.

1ère paire

Deux belles cuvées, bien appréciées, surtout celle de Vincent Caillé. A l’aveugle aucun membre n’aurait été sur le Muscadet, la découverte commence pour certains…

2ème paire 

https://pcvt.fr/domaine-de-la-bregeonnette-muscadet-sevre-et-maine-vallet-2016/

Cette deuxième paire révèle tout le bien que Nicolas m’avait dit sur Stéphane Orieux. Vraiment tout le groupe à apprécié sa cuvée, difficile pour le Château Thébaud de la Pépière de passer derrière une cuvée avec plein de charme et de fraicheur.

Et là, les choses se compliquent et les palais apprécient moins les deux cuvées qui vont suivre.

3ème paire

Cette troisième paire ne restera pas dans les annales de l’association, le niveau de complexité est bien là, peut-être un peu trop pour le groupe qui, pour la majeur partie, découvre le Muscadet et ces crus. Les émotions sont au plus bas, mais avec Nicolas et Gérald nous avons gardé quelques cartouches pour la fin …

4ème paire

Et c’est là qu’on rigole avec Gérald et Nicolas, nous sommes confiant, la suite le confirmera.

Les commentaires des adhérents sur cette cuvée étaient vraiment très intéressants. Avec Gérald et Nicolas, nous avons écouté et rigolé. La tendance avait d’un seul coup changé, tous appréciaient, certains étaient surpris, ils trouvaient le vin très jeune avec du potentiel, d’autres pensaient que nous avions mélangés deux vins, d’autres croyaient que nous étions en Bourgogne. Bref, à la découverte de l’étiquette, les bras sont tombés et oui un Muscadet de 2009, certains ont compris et conclus que certains Muscadet pouvaient traverser le temps. Gérald rajoutait en conclusion qu’il avait fait une verticale avec des millésimes assez anciens comme 1989 et à chaque fois il était transporté dans différentes régions de France et même dans le Jura. Fabuleux !  

Cette dernière paire fut une réussite. Le groupe a fortement apprécié, certains sur le ton de la plaisanterie ont même dit que la soirée commençait. Bref, une conclusion que je voulais signer avec Gérald et Nicolas, qu’il y a vraiment de très beaux et grands vins dans le Muscadet, avec des vins de garde qui traversent le temps …   

Cette dernière soirée se termine ainsi que notre saison. Un grand merci à Gérald et Nicolas, j’espère reprendre les activités en présentiel à la rentrée en septembre.

Didier