nez : riche, complexe

arômes : nez sur la noix verte, l’orange amère, le miel, le menthol et la datte

attaque en bouche : complexe, ample, riche

équilibre : parfait, fraicheur complexe sur la noix, acidité discrète qui accompagne l’ensemble, sensation de chaleur, élevage bien présent

allonge : très longue et profonde

persistance et empreinte finale : très riche et complexe, le vin reste très longtemps en bouche

Mon avis : Une cuvée que l’on peut servir en fin de repas avec le café ou un dessert assez complexe, avec une base de praliné, noisette, café, caramel. La sensation de chaleur est bien présente, c’est assez complexe, pas pour tous les palais, pour amateurs de Xérès, de Madère, de Porto ou de vins oxydés, mutés, nous n’irons pas jusqu’au Jura, j’en déguste de plus en plus, mais ce n’est pas le terrain de dégustation ou je m’éclate le plus. Je pense qu’avec cette soirée laborieuse pour mon palais que je ne l’ai pas apprécié à sa juste valeur.

Bien / Très bien