Nez sérieux, assez expressif, fin, floral et élégant, sur la rose, la violette, le poivre, le curcuma, le café, le menthol, la réglisse, le noyau de cerise, le pruneau, le feu de bois, la braise de pin et la noix. Un second nez sur les fruits noirs (myrtilles, mûre, cerise noire, cassis), la réduction, le café et les effluves floraux du 1er nez.

L’attaque en bouche est d’une belle intensité, c’est assez élégant, nous sentons que nous avons franchi un palier avec cette appellation. L’équilibre est parfait avec de la fraicheur, une belle acidité qui accompagne l’ensemble, des tanins qui accrochent un peu sans trop déranger la dégustation. L’allonge est assez profonde, la persistance et l’empreinte finale en phase avec le nez, une légère amertume se fait ressentir en fin de bouche.

Un vin à attendre, c’est pas mal et très sérieux, mais je préfère le deuxième qui va suivre.

Bien / Très bien