Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Domaine des Tours, Vin de Pays de Vaucluse rouge 2016

Un plaisir qui doit se faire attendre

Le premier nez complexe sera sur les fruits rouges, les agrumes, le laurier, un petit coté terreux. Le second nez sera sur des pointes de tabac, les épices, le poivre, la pivoine rouge et la rose, la fraise écrasée, l’orange sanguine.

L’attaque en bouche est sérieuse et gourmande. Quelle jolie fraicheur, on croque dans le fruit. L’équilibre est parfait, très jolie fraicheur, acidité qui apporte de la fraicheur à l’ensemble, des tanins très fins bien intégrés qui ne dérange en rien. L’allonge et la persistance, au fil de la dégustation, deviennent un peu plus sérieuses.

Notre palais se fait au vin, c’est très bon. J’adore ce fruit malgré une légère sensation chaleureuse. L’empreinte finale est en phase avec le nez, une légère sensation saline se fait ressentir. Le vin va poursuivre son chemin dans sa complexité pendant sa dégustation. Vraiment superbe et cela en dit long sur ce qui nous attend.

Très bien +++

Précédent

Les Tours, IGP, « Grenache » blanc 2016

Suivant

Château des Tours, Côtes-du-Rhône rouge 2016

  1. Marie

    Un nez noble
    Le premier nez sur la poêlée de champignons, la truffe, le jambon fumé, le pâté de campagne, le laurier, la terre arable et la réduction.

    Une mise en bouche fruitée sur la fraise des bois, la framboise fraîchement cueillie, une légère âpreté et une fraîcheur hallucinante sur des retours de menthol et une petite amertume.
    La matière est soyeuse, douce, un peu vive, juste pour te dire que le vin est en bouche. Cette bouche est pleine et remplie de soyeux et de fruits rouges.
    La longueur et la persistance sont sur les fruits et les fleurs, le menthol et la fraîcheur qui, comme sur les deux blancs, accompagne toute la dégustation.
    Un vin, généreux, présent, déroutant, fin, qui fait voyager loin lorsqu’on ferme les yeux…

    Le second nez sera sur le tabac, les épices (poivre, piment d’espelette) la pivoine rouge et la rose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén