Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Château des Tours, Côtes-du-Rhône rouge 2016

A attendre, soyez patient

Le premier nez très complexe est sur les épices (poivre noir, curry, curcuma, girofle, cannelle), sur les fruits rouges en compotée, la fraise écrasée, les fleurs entêtantes (lys, rose rouge : Baccara), le sous bois et les champignons. Le second nez sera sur les épices également, les fruits noirs en compotée, la fraise écrasé , les agrumes ,   la rose Baccara, le pruneau et la cerise à kirsch très mûre.

L’attaque est vraiment sérieuse, dense, puissante, le tout dans une finesse et une élégance remarquable. L’équilibre harmonieux nous laisse entrevoir une fraicheur bien mûre, une belle acidité qui accompagne l’ensemble et des tanins soyeux bien intégrés à l’ensemble. Pas trop de sensation chaleureuse, l’allonge et la persistance seront très profondes, sur une complexité qui évoluera au cours de la dégustation. L’empreinte finale est en phase avec le nez, des sensations salines en fin de bouche au bout de plusieurs petites gorgées.

Une fois que le vin est bien aéré, vraiment très bon ce 2016, c’est le troisième millésime que je rencontre après 2013 et 2014 qui étaient sur des millésimes froids. Sur ce 2016, nous sentons bien la chaleur du millésime mais malgré ces 14.5 cela se boit très bien. Quel travail de précision pour en arriver là et faire rentrer tous les paramètres que sont la fraicheur, les tanins, l’alcool et l’harmonie des cépages.

Le conseil que je donnerais, gardez précieusement ce millésime au fond de la cave et revenez dans 6 ans pour voir où il en est. Cette cuvée est …

Très bien / Excellente

Précédent

Domaine des Tours, Vin de Pays de Vaucluse rouge 2016

Suivant

Château de Fonsalette, Côtes-du-Rhône rouge 2007

  1. Marie

    Un œil clair tuilé.
    Le premier nez sur les épices (poivre noir, curry, curcuma, girofle, canelle), sur les fruits rouges en compotée, les fleurs entêtantes (lys, rose rouge : Baccara), le sous bois et les champignons.

    L’attaque est fraîche, explosive sur les fruits rouges (fraises des bois, framboises), la matière est souple, fraîche, douce et soyeuse toujours sur des arômes de fruits rouges et un terroir très présent.
    QUEL VIN, dense, intense, presque régressif tant il est fruité.
    La seconde mise en bouche sera elle sur les fruits noirs généreux, gorgés de soleil et de sucre (cassis, mûres).
    La matière est souple, envahissante, la bouche est merveilleusement pleine.
    Je ne m’attendais pas à une longueur et une persistance aussi importante après les précédentes dégustations. C’est presque interminable sur les fruits, la fraîcheur, les épices et les fleurs. Une très belle amertume accompagne la dégustation et ele est soutenue par une légère acidité évidemment extrêmement bien maîtrisée.
    Un vin solaire, généreux et régressif.

    Le second nez sera sur les épices également, les fruits noirs en compotée, la rose Baccara, le pruneau et la cerise à kirsch très mûre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén