Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Catégorie : Vallée de la Loire Page 1 of 18

Soirée Passionné : Muscadet Domaine Luneau Papin

Voilà un petit moment que je côtoie Marie et Pierre Marie sur les salons.

Dès que j’ai l’occasion, je vais les rencontrer et déguster leurs vins. Et bien nous y sommes, une soirée sur les grands muscadets de garde.

Les crus communaux vont être au programme mais pas que.

Cet atelier a été préparé par notre ami Gérald de Nantes qui fait partie depuis 6 ans du réseau Val de Loire de la PCVT.

 Allez c’est parti pour 10 cuvées pour mieux comprendre le Muscadet.

Pascal et Yves sont aux manettes ce soir pour nous expliquer tout cela.



Deux belles cuvées pour découvrir et apprécier le Muscadet

Muscadet Sèvre et Maine sur Lie   « Le verger » 2022

Une cuvée très agréable en nez

et en bouche sur des notes olfactives primaires et secondaires.Nous sommes sur des agrumes
surtout le citron, une pointe de coing, des notes iodées et minérales.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez, la texture est ronde, fraiche, tendue avec une jolie longueur et une persistance remarquable sur des notes très salines en fin de bouche.

Un vin bien équilibré. Le vin reste longtemps en bouche avec un joli confort et une sensation umami.

A noter un joli perlant en début de dégustation pas trop gênant, sur la dégustation.

Un joli vin sur la fraicheur. J’aime bien.


muscadet Sèvre et Maine sur Lie    » Vera Cruz  »  2022

Une cuvée sur des notes olfactives plutôt primaire.

Nous retrouvons des fleurs blanches, de l’amande fraiche, de l’iode, de la pierre à fusil et des notes minérales.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La texture est droite, tendue,minérale.

La longueur et la persistance sont très profondes avec des notes salines en fin de bouche.

Une cuvée très minérale pour amateur de vins très tendus.

J’ai beaucoup aimé.


Deux beaux Muscadets sur la finesse et l’élégance

Muscadet Sèvre et Maine sur Lie   «  Clos de l’allée »  2022

Des notes olfactives généreuses , élégantes  ,sur des arômes, secondaires, primaires ,  sur les agrumes, un zeste de citron, une pointe de coing, d’iode, de pierre à fusil avec quelques épices.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La texture est ronde, fraiche, élégante sur la finesse.

La longueur est assez  courte mais cela suffit pour l’apprécier.

La persistance est assez profonde.

Quelques notes salines se font ressentir en fin de bouche.

C’est très agréable et quel confort en bouche.

Le vin reste très présent après chaque gorgée. Joli cuvée bien équilibrée


muscadet Sèvre et Maine sur Lie   » Pierres Blanches  »  2022

Nez plaisant sur des notes olfactives, primaires avec une pointe tertiaire sur des notes  de fleurs  blanches, d‘amandes fraiches, des notes  minérales, iodées, de la  pommes granit et quelques épices.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La texture est minérale, tendue, élégante, tout en finesse.

La longueur et la persistance sont assez profondes.

Quelques notes salines se font ressentir en fin de bouche.

Une jolie cuvée qui nous fait penser à quelques Chablis.

J’ai bien aimé. C’est bien équilibré


Nous passons aux vins  de garde et aux cuvées complexes

Muscadet Sèvre et Maine sur Lie   «  Terre de pierre »  2022

Des notes olfactives complexes sur des aromes primaires et tertiaires.

Nous sommes sur des notes minérales, de pierre à fusil, d’épices.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La texture est ample, puissante, dense, minérale et épicée.

Quelle énergie dans ce vin.

Très jolie longueur et remarquable persistance. Le vin reste très longtemps en bouche. Un vin très équilibré.

C’est très bon.

  • J’adore : pour moi, le vin de la soirée

Cru communal de Goulaine

muscadet Sèvre et Maine sur Lie    » Excelsior  » 2020

Le nez est complexe généreux, riche, sur des notes olfactives secondaires et tertiaires, sur des aromes de poire,  de coing, d’agrumes, d’épices, d’iode, de pierre à fusil.

Les saveurs gustatives riches sont en phase avec le nez.

La texture est ample, riche, complexe, minérale.

La longueur et la persistance sont assez courtes.

Une cuvée qui demandera un peu de temps pour lui trouver une parfaite harmonie.

Laissons-lui le temps de quelques années.

A revoir d’ici 7 ans. Gros potentiel dans cette cuvée et ce muscadet de garde.


Nous attaquons la cuvée emblématique du domaine avec une mini verticale.

Nous retrouvons une cuvée classique du Muscadet et de garde.

Pierre Marie m’avait prévenu d’ouvrir  en dernière minute et  de voir ce que cela donnera.

Je respecte ces consignes précieuses.

Il avait raison ; cela a été très compliqué.

Pas mal de bouteilles étaient passées et très oxydées pour certaines.

Mais dans notre malheur, nous avons pu en sauver quelques unes.

Cela fait partie de la dégustation et de la pédagogie du monde du vin.


Muscadet Sèvre et  Maine sur Lie   2022

Des arômes olfactifs sur des arômes, secondaires et tertiaires. Nous retrouvons des agrumes, du coing, des épices, de l’iode, de la pierre à fusil.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La texture est souple, élégante, fraiche, minérale, complexe.

La longueur et la persistance sont assez profondes.

Bel équilibre sur ce vin. Des notes salines se font ressentir en fin de bouche.

Un joli Muscadet de garde.

Mais attention ne pas dépasser les dix ans pour voir où il en est. 


Muscadet Sèvre et Maine sur Lie   2012

Une bouteille sur les deux était très oxydée avec des notes de caramel très prononcées.

 La deuxième a pu, malgré un début d’oxydation, nous dévoiler l’esprit et l’âme de son terroir avec une présence très minérale et une acidité très présente qui donne de l’énergie au vin.

La tension est au rendez vous.

C’est complexe. N’attendez pas avec vos 2012.

Maintenant tout sera une question de chance et de bouchon, bref une loterie.


muscadet Sèvre et  Maine sur Lie     2007

Identique au 2012, une bouteille sur les deux oxydées mais un peu moins que le2012.

Même constat en dégustation : le vin a gardé son âme et son esprit du lieu d’ou il provient.

Sa chair n’est plus présente. C’est assez complexe et un peu plus riche que le 2012.

La minéralité et la tension sont toujours la.

Le vin reste agréable en bouche. Mais l’oxydation reste présente en fin de bouche.

Même constat ; c’est une loterie. On gagne ou on ne gagne pas.


muscadet Sèvre et  Maine sur Lie   2005

Plus de chance avec le 2005. Les deux bouteilles sont au rendez  vous.

Malgré un début d’oxydation légère, le vin a gardé son âme et son esprit. Sa chair n’est plus au rendez vous.

Le vin à ce stade est très vivant avec de l’énergie.

C’est très agréable en bouche. C’est très complexe. La minéralité est présente.

C’est assez riche, ample.

La longueur et la persistance sont assez profondes.

Un vin dans une période tertiaire.

N’attendez pas : pour des amateurs passionnés et éclairés de vieux millésimes.


Voilà une soirée qui se termine avec malheureusement une petite déception sur la mini verticale.

Mais les dégustateurs retiennent surtout l’image du Muscadet sur les autres cuvées.

Une très jolie gamme que nous avons appréciée.

Bravo Pierre Marie et Marie. Un plaisir d’avoir fait découvrir vos vins.

Gérald merci pour  nous les avoir fait parvenir et vive le Muscadet

Oui, il y a de très beaux vins  blancs et de grands terroirs dans cette appellation.

Bravo à Pascal et Yves pour l’animation

Soirée Tour de France special Fêtes

Le 15 décembre était prévu par notre ami Gregory de Vinissimo, une présentation de 10 Vins propices à des repas de fêtes.

Nous nous retrouvons pour ce dernier atelier de l’année, pour préparer ces fêtes de fin d’année.

Le but de la soirée sera de trouver les mets qui accompagneront ces vins.

L’atelier a été préparé judicieusement par la cave vinossimo (merci Grégory).

La soirée a été préparée par Marie Lise et Frédéric. Bravo à vous deux.

Nous avons un invité de marque en la personne de Kenny Briand fondateur du groupe : Amateurs de grands crus Wine not

Allez c’est parti pour déguster ces 11 cuvées d’un très bon niveau sur le papier et découvrir la bouteille mystère apportée par notre invité.


Maison SOUTIRAN :

Champagne Grand Cru – 2015 – Brut

56% Pinot Noir, 44% Chardonnay

Voilà un joli champagne pour démarrer cette soirée, sur une jolie texture, élégante, agréable, vif, vineuse, crayeuse, minérale.

Les notes olfactives sont séduisantes et généreuses, les saveurs gustatives, charmeuses, sur des notes d’agrumes, plutôt citronnées, de fruits jaunes, de noisettes, d’amandes fraiches.

La persistance et la longueur sont remarquables, profondes.

L’équilibre de chaque cépage dans l’assemblage est très précis.

Des notes salines en fin de bouche augmentent la longueur et la persistance.

C’est très bon et séduisant, on salive beaucoup, c’est top.

Œil : Robe or pâle, cordon de fines bulles

Nez : parfums de miel, de poire écrasée, de coing, de fruits rouges mêlés à une intense minéralité iodée.

Bouche : suave évoque avec densité les fruits charnus et bien murs, supporté en milieu de bouche par la tension et la fraîcheur du millésime. La finale est pleine et harmonieuse, signe d’un champagne d’exception.


Domaine Camin Larredya – Jean-Marc Grussaute
Jurançon Sec « La Virada » 2021

Deuxième rencontre avec cette cuvée, jamais déçu, la texture est vive, souple, grasse, ample.

Les notes olfactives sont généreuses, exotiques et minérales.

Les saveurs gustatives fort agréables, sur des fruits jaunes, mirabelle (léger), fruits exotiques, ananas, la mangue, une pointe d’agrumes, mandarine, très jolie longueur et persistance très profonde.

Le vin reste longtemps en bouche, on salive beaucoup, quelques notes salines accompagnent l’ensemble en fin de bouche. C’est vraiment très bon, un 2021 très réussi

Œil : robe or pâle aux reflets verts.

Nez : complexe, pêche jaune, agrumes (mandarine et orange), épicé (poivre, 4 épices, cumin).

Bouche : ample, exotique, riche mais tendue, saveurs minérales et salines.

Accords mets/vins : Homard Thermidor, Lotte au jambon cru, Poulet aux écrevisses, fromages de chèvre secs…

Superbe… Le Blanc de la soirée pour beaucoup d’entre nous..


Domaine : Bonnigal – Bodet : « Le Clocher » 2022

La découverte et peut être le vin de la soirée, très jolie texture, vive, séduisante, charmeuse, grasse, ample, boisé, minéral, avec des notes olfactives généreuses, minérales et boisées.

Les saveurs gustatives sont charmeuses, sur des saveurs complexes de fruits jaunes, fruits exotiques, mangue, d’un boisé subtil très élégant, des notes minérales.

La longueur et la persistance sont très profondes.

Très bel équilibre sur ce vin, la texture fraiche, complexe et minérale, est bien enveloppée avec ce boisé très élégant et subtil.

On salive pas mal, très joli vin j’ai beaucoup aimé. A découvrir.

Nez : Citron, fruits jaunes, minéral, notes mellifères.

Bouche : Ample, juteux, virevoltant ; mêle avec élégance la vivacité de ses notes d’agrumes à la complexité de celles de fruits secs et de la présence des sucres résiduels (1.5 g/L).

Accords mets/vins : avec une volaille en sauce ou un poisson gras : Poulet en sauce crémée et aux morilles, Rillettes du Mans, Saumon en papillote.


Domaine d’Henri : Chablis 1er Cru

« L’Homme Mort » 2019

Un Chablis, sur une texture fine, élégante, minérale, légèrement boisée, saline, les notes olfactives florales, minérales, boisées ne se livrent pas totalement.

Les saveurs gustatives équilibrées et fines sont sur des fleurs blanches, de l’amande fraîche, de la noisette, et des fruits secs, et une légère pointe beurrée,

La longueur et la persistance sont moyennes, le vin ne reste pas trop en bouche. A mon gout cela manque de peps et de tension.

J’ai dégusté mieux sur l’appellation. Mauvaise période, je pense, ou passer derrière des vins blancs d’une grande ampleur où l’on salive pas mal.

Très maigre face à eux. A revoir.

Nez : Sur les agrumes, avec des fruits jaunes, des notes de menthe, de craie et de cailloux.

Bouche : Fin, délicat, équilibré, intense.

Accords mets/vins : idéal avec du turbot, une belle côte de veau poêlée.

moins opulent que Fourchaume proprement dit, le vin montre un caractère plus tendu, plus minéral, marqué par le sous-sol calcaire prononcé. Très bon


Domaine familial Moingeron André & Fils
Puligny-Montrachet « le Trézin » 2021

Millésime compliqué. On le ressent tout de suite sur une texture élégante, minérale, pas trop complexe, qui manque de volume et de densité.

Les notes olfactives ne sont pas trop expressives et les saveurs gustatives pas trop complexes sur la vanille, des fruits jaunes et blancs.

La longueur et la persistance sont moyennes. Cela manque de tension et de volume. Quelques notes salines se font discrètes,

Sur l’appellation j’ai dégusté mieux. A revoir sur d’autres millésimes.

Œil : cousu d’or, luisant, à reflets verts

Nez : fougère, aubépine, raisin mûr, pâte d’amandes, noisette, ambre, citronnelle, pomme verte. Les arômes minéraux (silex, pierre à fusil) et lactiques (beurre) sont fréquents. Le miel est habituel, surtout au bout de quelques années de garde.

Bouche : vin puissant avec une belle fraîcheur

Accords mets/vins :

avec du poisson gras, des fruits de mer ou du fromage doux.



Domaine d’Aupilhac : « Cocalière » rouge – 2020

Le charme du sud est au rendez vous. Aéré depuis le matin, la texture de cette cuvée est charmeuse, croquante, fruitée, minérale.

Les notes olfactives très séduisantes. On a hâte de le mettre en bouche.

Les saveurs gustatives sont remarquables de fraicheur. On croque dans le fruit juteux. Elles me rappellent les bonbons acidulés de la « Pie qui chante avec « des notes de cassis, cerises mure et accompagnées d’épices et quelques notes de garrigues.

La longueur et la persistance sont très longues et profondes. Les tanins sont gourmands et croquants. L’équilibre des trois cépages est remarquable. Le mourvèdre (30%) est très maitrisé. Il se ressent à peine. C’est très bien fait et très bon : bravo Sylvain, très joli bouteille. A encaver.

Nez : floral et réglisse.

Bouche : élégante, la finale salivante et fumée.

Accords mets/vins : apprécier à l’apéritif en raison de son fruité et de sa texture soyeuse et longue. Il pourra s’accorder aussi avec une pintade, un pigeonneau accompagné de champignons ou bien encore avec un magret de canard aux figues.


Domaine des Roches Neuves  – Thierry Germain
Saumur-Champigny « Franc de Pied » – 2020

Aéré depuis le matin, indispensable pour mieux l’apprécier, ce franc de pied se présente à merveille. La texture, est sérieuse, charpentée, racée, élégante, ronde, soyeuse.

Les notes olfactives sont très généreuses. Le cépage est dominant avec ces marqueurs habituels et les saveurs gustatives sont fort agréables.

L’ensemble est bien enrobé et maitrisé, sur des notes de fruits noirs, cassis, mure, groseilles, épices, pruneau. Elles sont abondantes. Des notes végétales accompagnent l’ensemble et les tanins sont fins et élégants.

La longueur et la persistance sont très profondes : quel équilibre, quelle maitrise, quelle précision dans ce vin. L’énergie est au rendez vous.

Grand potentiel de garde pour cette belle bouteille.

Quelle perfection sur ce cabernet franc, grand vin.

Œil : rouge/rubis avec des reflets violine et cerise.

Nez : note fleurale et de petits fruits rouges (framboise, cassis).

Bouche : attaque franche et droite. Belle minéralité et légère acidité qui fait saliver. Finale longue.

Accords mets/vins : avec de la charcuterie (froide ou chaude), des viandes grillées. Viandes rouges, tartare et gibiers.

à boire maintenant et jusqu’en 2032..

Vraiment Excellent. L’effet Franc de Pied !

FL

Domaine de David Duband
Nuits-Saint-Georges 2015

Un NSG village qui ne m’a pas trop séduit.

Dans l appellation, j’ai rencontré mieux.

La texture est dense, complexe, ample, serrée et les notes olfactives complexes sont portées sur l’élevage très présent.

Les saveurs gustatives sont sur les fruits noirs, le moka, la réglisse.

La longueur et la persistance sont assez profondes, mais l’ensemble est très porté sur l’élevage.

Laissons lui le temps de quelques années pour voir ce que cela donnera sur ce millésime très réputé et prometteur.

L’ensemble reste assez fermé et serré. A revoir

Œil : robe élégante aux reflets roses et brillants. Mauve intense

Nez : fruits noirs et rouges avec une dominante de fraises et de poivre blanc. Bouquet aromatique complexe, sur des arômes de fruits noirs, de réglisse, de poivre et quelques subtiles notes de roses.

Bouche : riche soutenue par des tannins bien présents. Puissant, doté d’une belle structure, charpentée et équilibrée. La longueur en bouche est exceptionnelle. Avec du fromage (époisses, langres).

Un grand Nom et une belle cuvée. A boire maintenant, son apogée.


Mas Saint-Louis – Famille GENIEST
Chateauneuf du Pape « Les Arpents des Contrebandiers » – 2018

Magnifique découverte que j’ai adorée. Grand potentiel sur cette cuvée où la complexité est au rendez vous, sur une texture, ample, dense, charpentée, minérale et fruitée.

Sur des notes olfactives complexes, généreuses, plaisantes et légèrement chaleureuses, les saveurs gustatives sont remarquables, sur les fruits rouges et noirs, les épices en abondances le poivre, le caco, le chocolat et quelques notes de garigues.

Quel équilibre dans ce vin porté sur la fraicheur malgré ses 15 degrés, la longueur et la persistance sont très longues et profondes. La puissance et l’élégance sont au rendez vous.

C’est très bon et il se sera redoutable dans quelques années

Très belle bouteille en devenir. A encaver

Œil : robe rubis pourpre soutenue.

Nez : arômes typiques de fruits rouges alliés à des notes florales.

Bouche : dense avec des tanins fins, qui structurent le vin mais sans excès, ce qui lui permet de garder sa fraicheur. La finale se termine sur les arômes du nez et présente une belle longueur.

Accords mets/vins : terrine de gibier, daube de bœuf, magret de canard, perdreaux aux cèpes, camembert, livarot, époisses.

Une belle surprise pour ce Cru incroyable

FL

François Chidaine – Moelleux – 2016

Je me pose encore la question ce matin : je dirais plutôt demi-sec, sur une texture souple, charmeuse, élégante, riche, minérale, fruitée.

Les notes olfactives sont assez sympathiques, mais pas envahissantes pour ce genre de vin. Les saveurs de poires confites, de pommes granit, de mirabelle, sont charmeuses et riches Mais la tension minérale apporte à ce vin toute la colonne vertébrale dont il a besoin. Les SR peu nombreux protègent notre palais pour ne pas être trop envahissants et opulents.

Œil : Robe limpide et brillante;

Nez : fruits exotiques en particulier fruit de la passion (apporte un équilibre aromatique tout en fraîcheur).

Bouche : fruits exotiques, belle ampleur et longueur en bouche.

Accords mets/vins : Foie gras, Roquefort, tarte amandine aux poires.

Servir à 11-12°C.

  • Nous ne pouvions pas terminer la soirée sans notre ami Francois Chidaine qui a ravi nos papilles avec ce Moelleux « plutôt demi sec avec sa teneur en sucre « que » de 22g/l ». Une valeur sûre.

Une surprise pour la fin : Un Magnum de Hautes-Côtes de Nuit 2014 du Domaine Vincent Lédy.

Notre invité Kenny voulait nous faire partager cette cuvée d’un jeune talent bourguignon que j’avais rencontré il y a quelques années.

Ce 2014 est son deuxième millésime, sur une année compliquée.

La texture est complexe, ronde, fruitée, minérale et les notes olfactives sont fruitées et généreuses.

Les saveurs gustatives sont fruitées, sur le cassis et la mure avec quelques notes épicées et de violette.

La longueur et la persistance sont moyennes et le vin reste moyennement en bouche. Les tanins sont encore présents et de légers grains se font ressentir

Un vin qui possède encore de l’énergie et du potentiel nécessaire pour continuer son parcours, sur l’appellation.

 C’est très bien fait. Il était difficile pour lui de passer derrière les deux belles bouteilles mais il a fait le job et s’en est bien sorti. Nous aurions du peut être le mettre en premier.

Notre ami Kenny Briand du groupe Wine Not? nous a régalé avec ce Bourgogne

Nous aurions peut être pu ouvrir ce vin 6h avant pour l’aider à s’ouvrir..


Voilà une superbe soirée où les échanges et les partages ont été nombreux.

Un grand merci à tous, et merci à Kenny pour sa présence, sa générosité et sa présence. Sa vision du vin a été très appréciée par nos adhérents. Nous avons maintenant dans notre groupe deux parisiens qui font aussi partie du groupe « amateurs de grands crus wine not »,

Au plaisir, d’accueillir d autres participants de ce groupe. Chez nous la convivialité, le partage et l’envie d apprendre sont notre image et notre vitrine.

JOYEUX NOEL

Soirée Sancerre : le Pré Semelé

Soirée de reprise pour les passionnés de la PCVT «  nouvelle formule ». Découverte du domaine du Pré Semelé , de superbes Sancerres blancs sur la minéralité. Les terroirs des Terres Blanches et des Caillottes se sont bien exprimés dans le verre. Ce sont de très beaux sauvignons . Les rouges, quand à eux, vont devoir attendre un peu.. Un domaine plein d’avenir. Bravo Soleme , Julien et Clément, et merci encore pour les millésimes plus anciens que nous avons appréciés.


Domaine du Pré Semelé- Sancerre Blanc 2022

Cépage : Sauvignon 100%

Vin : Vinifié et élevé sans apport de bois, le Sancerre Blanc 2022 offre toute la fraîcheur et le fruit d’un sauvignon parfaitement mûr. La trame franche et charnue, avec un bon relief et du gras, se livre en de justes proportions. Voilà un blanc indispensable élaboré avec soin, moderne et rafraîchissant, que l’on pourra boire sur des fromages ou des poissons, et bien sûr à l’apéritif.

  • Terroir : Argilo-calcaire (Terres Blanches et Caillotes)
  • Vinification : Vendanges mécaniques, vinification et élevage sur lies fines en cuves inox  et foudres thermo-régulés de 6 à 10 mois. Domaine en conversion vers l’Agriculture Biologique depuis 2020.
Robe : Jaune clair, brillant.
Nez : Notes citronnées mêlées à de fines touches d'ortie et de fleurs blanches, une dimension parfaitement aboutie.
Bouche : Ample et d'une fraîcheur éclatante sur un fruit à parfaite maturité. De belle facture, ce joli jus percutant offre une trame franche, charnue, avec un bon relief et du gras.

Malgré un millésime solaire,  ce sancerre blanc s exprime à merveille. Les marqueurs d’un très bon Sancerre sont bien au rendez vous , il est vif , énergique, rond, plaisant,  et gras. Les notes olfactives sont généreuse comme les saveurs gustatives. En salivant, nous aurons des agrumes citronnés, de la pommes granit , de la pêche blanche et quelques notes végétales. La persistance est remarquable et la fraicheur reste très longtemps en bouche. Superbe entrée de gamme

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Cuvée le Cotelin 2021

  • Terroirs : Calcaires du Portlandien (Caillotes), exposition Sud-Est
  • Viticulture : En conversion vers l’agriculture biologique depuis 2020. Lutte biologique depuis 2018. Travail des sols, enherbement naturel, pas de désherbant chimique, pas d’anti-pourriture.
  • Vendanges : Manuelles
  • Vinification : Pressurage long et doux (environ 3h30), avec séparation des jus et vinification séparée, débourbage après 48 heures de stabilisation à froid. Levurage avec une levure neutre, fermentation en demi-muids de 600L thermorégulés.
  • Élevage : 12 mois sur lies fines avec bâtonnage en demi-muid. Collage à la bentonite (argile naturelle), filtration à plaque de cellulose et mise en bouteilles après ajustement du CO2.
  • Degré d’alcool : 13%

Ce millésime froid sur ce parcellaire donne un vin très complexe , tendu , énergique, puissant. Les notes olfactives sont très complexes, comme les saveurs gustatives. Nous avons un élevage délicat sur le bois de rose, des notes végétales , la groseille à maquereau , des agrumes, de l’abricot.  La persistance est remarquable et complexe , l’ensemble demandera du temps avant de s’exprimer au mieux.  Très bien pour l’instant. Attendez 5 ans pour le redécouvrir.

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Cuvée la Montée de Saint Romble 2020

1 hectare sur marnes kimméridgiennes (terres blanches) et sous sol calcaire, exposé Nord-Ouest. Travail des sols, enherbements naturels, pas de désherbants chimiques, pas d’anti-pourriture …

  • Vendanges : Vendanges manuelles en caisses de 25 kg avec tri minutieux au chai.
  • Vinification : Pressurage long et doux (environ 3h30) avec séparation des jus et vinification séparée. Débourbage après 48 H de stabilisation à froid (8°C)
  • Élevage : Fermentation et élevage en foudre de 20 hl et en demi-muids (600 litres) thermorégulées pendant un an. Élevage sur lies fines.

Notes de dégustation : « La Montée de St Romble est un grand terroir. Les marnes donnent habituellement des vins ronds et gras mais grâce à l’exposition de son coteau (nord-ouest) il en découle un vin frais avec une acidité préservée tout en ayant des fruits d’une très belle maturité. Le réchauffement climatique lui va très bien ! Sa précision aromatique et son juste équilibre vont à ravir sur des plats gastronomiques, il sait accompagner une grande variété de plats même avec du caractère… » Le Mot du Vigneron

Sur un millésime chaud , ce sancerre est remarquable, tendu ,  droit,  énergique, minéral , gras,  élégant. Les notes olfactives sont très minérales , comme les saveurs gustatives, d’agrumes citronné, d’amandes fraiche, des notes de beurre, de pèches blanches. La persistance est très profonde et minérale sur des notes salines en fins de bouche. Très beau vin. j’ai beaucoup aimé. Très bien

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Les Chasseignes 2020

  • Terroirs : Sols de Caillottes (calcaire portlandien) et sous-sols calcaires. Exposition sud
  • Vendanges : Manuelles.
  • Vinification : Pressurage long et doux (4h30) avec séparation des jus et traitement à part. Débourbage après 24 heures au froid. Levurage (levure neutre). 100 % fermentation en cuve inox et émail à basse température (entre 16 et 18°).
  • Élevage : Élevage sur lies fines avec brassage en foudre 20hL durant 12 mois.

Notes de dégustation : Son terroir solaire et calcaire lui confère des notes de fruits bien mûres (pêches blanches, poires juteuses) et de la minéralité.
La bouche est riche et équilibrée avec une belle attaque tout en finesse et une très belle longueur qui vous fera salivé par son coté minéral.

Sur ce millésime chaud, ce parcellaire est très complexe, puissant, minéral, salin. Les notes olfactives sont sérieuses et minérales, les saveurs gustatives sont très complexes et ne se livrent pas totalement. Le vin semble serré ,voir fermé. Seul des notes de pierres a fusil,  de minéralité et de fruits blancs se font ressentir. La persistance laisse entrevoir un joli potentiel de garde. Soyons patient avec cette cuvée et prenons rendez vous dans 5 ans

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Cuvée Zeste 2015

  • Terroirs : Sols calcaires (légers avec des pierres plates) et sous-sols calcaires. Age moyen des vignes : 50 ans. Sur 0.45 Ha.
  • Vendanges : Récolte manuelle avec tri.
  • Vinification : Fermentation en demi-muid à basse température (entre 16 et 18 °C).
  • Élevage : Élevage sur lies fines avec bâtonnage pendant 8 à 9 mois.

Notes de dégustation : Sur des notes d’agrumes (citron) et de fruit blanc (pêche, poire) à l’olfaction, le boisé est finement intégré pour ne pas déranger les vertus du sauvignon.
En bouche, l’attaque est tout en finesse sur la minéralité et est poursuivie par une tension remarquable très fraîche qui laisse présager un grand vin de garde.

Cette cuvée Zeste porte très bien sont nom. Nous sommes sur un 2015 avec un assemblage de deux parcellaires. Cette cuvée est très minérale , tendu , vif, énergique, élégante. Les notes olfactives sont généreuses et minérale, comme les saveurs gustatives , de fleurs blanches, d’agrumes citronné, de pèches blanches. D’élevage subtil et très élégant , la persistance est remarquable et profonde. Superbe Sancerre encore très jeune et quel potentiel dans cette bouteille..! c’est très bon.

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Les Chasseignes 2016

Vin : Le Sancerre Blanc Les Chasseignes 2016 rayonne d’une pureté gracieuse et d’une certaine tendresse. Sous des notes d’agrumes, il déroule une trame gourmande et précise, qui nous a totalement conquis. C’est un blanc dynamique, ample et savoureux, idéal dès l’apéritif. Ne passez surtout pas à côté de ce joyau Sancerrois !

Terroirs : Sols de Caillottes et sous-sols calcaires.

  • Vinification : Vendanges manuelles.

Robe : Robe jaune pâle scintillante.
Nez : Nez délicatement parfumé sur des notes fraiches de pamplemousse.
Bouche : Bouche élégante et gracieuse sur un fruit délicat. Dotée d'une trame toute en dentelle, mêlant gourmandise et précision, cette cuvée nous a conquis avec son profil dynamique et savoureux.

Ce Chasseigne 2016 démontre bien la patience qu’il faut avoir sur ce parcellaire pour le déguster à sa juste valeur. Il est complexe, élégant, minéral, salin. Les notes olfactives sont assez minérales, et les notes gustatives agréable sur des saveurs agrumes citronnés, de pèches blanches , de pierre à fusil d’élevage subtil. La persistance est remarquable, avec beaucoup d’énergie. Superbe cuvée qui se révèle au bout de 7 ans de garde  pour les amateurs de complexité.

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Sancerre Rouge 2020

Cépage : Pinot Noir 100%

  • Terroirs : Argilo-calcaires sur terres ferrugineuses.
  • Vendanges : Manuelle en caisses avec tri sur table vibrante. Égrappage total.
  • Vinification : Fermentation alcoolique avec pigeages et remontages très mesurés. Cuvaison 25 à 30 jours.
  • Élevage : 70 % en fûts de 1 à 5 vins, 30 % en cuve. Mise en bouteille sans collage ni filtration.
  • Accords Mets Vins : Il peut se savourer dès à présent avec une belle volaille.

Notes de dégustation : Sur le millésime 2020, ce vin développe une palette de fruits rouges (framboise, fraise, violette…) avec une remarquable intensité. Soutenue par des tanins bien fondus, la bouche est bien équilibrée.

Ce Sancerre rouge plaira à tous les amateurs de vin fruité. Il est généreux , gourmand , croquant, rond, minéral. Les notes olfactives sont très généreuses , comme les saveurs gustatives de pivoines , de fruits rouges et noirs , de cassis , de mure , de cerise juteuse, d’épices. La persistance est une bombe de fruits épicés. Un petit reproche : il a tendance à être chaleureux par moment … Un vin de plaisir qui va en charmer plus d un..

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Cuvée Camille 2020

Note : 92/100 (RVF)

  • Commentaire de dégustation : Camille vient de vignes de plus de 50 ans et propose une matière intense, menée avec un grand soin et une allonge dynamique. Un bel ambassadeur des rouges de Sancerre.

Le mot du domaine : « Notre cuvée « Camille » est issue de cinq de nos plus vieilles parcelles de pinots noirs (entre 50 et 60 ans), plantées par notre grand-père sur les sols argilo-calcaire de Sury-en-Vaux. La vendange est manuelle, et se fait en caisses pour que nos pinots arrivent intacts à la cave ! Ils sont ensuite soigneusement triés avant un égrappage partiel (50 % égrappé, 50 % non-égrappé sous forme de millefeuille). Côté cave, la macération dure 3 à 4 semaines, avec une extraction très douce (infusion) et très peu de manipulations. S’en suit ensuite un élevage de 12 mois, toujours sans sulfite, de deux tiers en fûts de 500 litres sans bois neuf, et d’un tiers en amphore. La fermentation malolactique se fait naturellement au printemps suivant la récolte. Vient ensuite le soutirage à l’abri de l’air. C’est à ce moment-là qu’est ajoutée une minime dose de sulfite, la seule de tout notre processus. Puis s’ajoutent 10 mois supplémentaires de repos, durant lequel nous soutirons pour éclaircir le jus, mais nous ne collons pas, et ne filtrons pas, avant une mise en bouteilles en jour fruit, ou fleur !
« Camille » 2020 nous offre richesse, concentration, puissance, élégance, mais également une belle structure en partie due à la vendange entière, et sa fraîcheur, bien propre à elle ! Le millésime 2020 est un millésime complet, taillé pour la garde.

Camille est sérieux, Camille se fera attendre, car il est complexe, charnu , élégant, rond, fruité, chaleureux, minéral. Les notes olfactives sont généreuses et épicées, les saveurs gustatives sont sérieuse sur des notes de fruits noirs épicés, d’élevage subtil. La persistance est remarquable et profonde. Je ressens beaucoup de fraicheur et de minéralité. Très beau potentiel de garde. Attendons…

D.S.

Domaine du Pré Semelé – Cuvée Camille 2012

2*Étoiles Hachette

« Coup de cœur en 2009 et en 2010, cette cuvée Camille est encore un enchantement dans sa version 2012. La robe est d’un seyant rubis profond à reflets violets. Le nez mêle sans fausses notes des parfums de cerise et de pâte d’amandes, agrémentés d’un fin boisé toasté et brioché. La bouche étayée par de soyeux et fins tanins offre du volume, du gras et de la concentration, et s’étire dans une longue finale fruitée. » (Le Guide Hachette des Vins 2015)

  • Terroirs : argilo-calcaire
  • Viticulture : culture raisonnée
  • Vendanges : manuelles
  • Vinification : macération préfermentaire à froid pendant 5 à 8 jours, cuvaison de 25 à 30 jours
  • Élevage : 10 à 12 mois en fûts (10 à 30% neufs)
Robe: belle robe rubis
Nez : concentré avec des notes de coulis de fruits noirs (cassis, mûre…) finement mariées avec des nuances toastées issues de l'élevage en fûts
Bouche : ronde et riche avec des tanins soyeux qui laissent présager un grand vin de garde

Camille 2012 se révèle être un joli Sancerre sur un millésime très moyen pourtant ! Il est charmeur, élégant , rond,  fruité , minéral, délicat. Les notes olfactives sont fruitées et généreuses. Les saveurs gustatives de cassis , de mure ,de réglisse,  des épices en quantité , une minéralité présente qui apporte de la fraicheur à l’ensemble. Cela reste très délicat. La persistance est assez longue. Un joli vin, avec encore quelques années devant lui…

D.S.

Soirée Initiation à la dégustation

Soirée Œnologique – Cours numéro 1

Olivier Delorme a su captiver l’attention de tous les participants en commençant par mettre en avant que le vin, c’est avant tout une affaire de plaisir.

Nous avons enchaîné sur un test olfactif, un petit flacon d’un arôme synthétique a circulé entre toutes les mains et tous les nez. Il fallait deviner l’arôme … personne n’a trouvé !

En matière de vin, il faut savoir faire passer le plaisir avant le prestige.

Paul Claudel
  • Olivier Delorme nous a donné sa méthode pour déguster. Toutes ses explications, tant sur le vin, le sol, le raisin, l’élevage sont teintées d’humour.

on-parle-vin-avec-olivier-delorme

  • Ce fut un bel aperçu de ce que les ateliers suivants vont nous faire découvrir, plus en détail et de manière plus approfondi.

Alors qu’il m’avait annoncé « on finira à 22H30 max », la soirée s’est étirée jusqu’à 23H15 et personne n’a vu le temps passer.

L’animation est active, interactive, accessible et le jargon est à chaque fois expliqué.

Nous avons dégusté 6 vins :

2 blancs, 3 rouges et 1 pétillant.

La dégustation s’est articulée sur un repas fictif, de l’apéritif au dessert.

Le vin est la partie intellectuelle d’un repas, les viandes et les légumes n’en sont que la partie matérielle.

Alexandre Dumas

Muscadet Domaine de la Pyronnière 2022 

Acidité prononcée mais non agressive,

cette acidité s’atténue au fil de la dégustation pour laisser des arômes d’agrumes prendre le dessus.


Côtes de Provence Le Blanc des Rosés Bastide Castel d’Aille 2022 :

Un blanc non sucré mais « doux sur la langue » qui emplit bien la bouche.

Très plaisant, on y revient pour ses notes fruitées.


Juliénas Les Fouillouses Domaine Bertrand 2021

Un rouge simple mais qui fait le taf.

Robe légère et vin léger sans être banal. Peut-être aurait-il plus de prestance sur un autre millésime ?


Minervois Domaine Sicard 2018 

Quel vin ! Un plaisir sans limite, riche sans être complexe, les papilles se régalent.

Dominante de fruits noirs, cerises, mûres, ..

Le vin copain qui va faire l'unanimité autour d'un barbecue.

Cahors Réserve de l’Aïeul Château Eugénie 2019

Un malbec qui n’a pas à rougir derrière le Minervois.

Un vin puissant élevé en fût.

Finalement à égalité avec le Minervois dans mon tiercé gagnant.


Vouvray brut Domaine Raimbault

Des bulles pour finir.

Ce Vouvray assure son job, il accompagnera un dessert et contrebalancera le sucré avec son acidité.

Sans retourner la tête, le vin est plaisant.

23h30. Nous sortons de la Maison Saint Vincent, Ivre de nouvelles saveurs et de connaissances.

The big match of Montlouis sur Loire « Jacky Blot vs François Chidaine »

Article mis en avant

La seule soirée du mois de mai et quelle soirée avec « The big match » préparé par notre ami Gérald de « Vins et indépendance »  à Nantes. Les deux vignerons ne sont pas au courant de cet atelier et le seront plus tard.

Nous présenterons 4 paires, les 22 juges qui seront dans la salle devront à chaque paire désigner leur vin préféré. Pas de match nul, toujours un gagnant. A la fin de la soirée sera aussi désigné le vin de la soirée ainsi que le classement final des 8 vins présentés.

Allez c’est parti pour un match de 3 heures sur le central de la MSV.

Sur ce premier match, que ce fut dur de sortir le gagnant. Ma préférence a été pour la cuvée de Jacky Blot, la persistance finale sur ce joli boisé subtil ne nous laisse pas indifférent, la cuvée de François Chidaine a manqué d’un poil d’énergie pour le dépasser. Ces deux première cuvées démontrent bien que nous avons à faire à deux styles bien différents. Cela promet pour la suite.

Résumé des 22 dégustateurs :

  • Jacky blot : 12
  • François Chidaine : 10

Deuxième match très serré, il m’a fallu beaucoup de temps pour me prononcer. Les deux cuvées sont très proches l’une de l’autre, j’aurais mis un match nul, mais comme il fallait se prononcer, j’ai choisi le Clos de Mosny de Jacky Blot. Ces deux vins sont remarquables, pour moi le Clos de Mosny est le vin de la soirée.

Résultat des 22 dégustateurs :

  • Jacky Blot : 10
  • François Chidaine : 12

Là aussi, il a fallu se prononcer, les deux cuvées étaient très proches l’une de l’autre malgré le résultat final de l assemblée. Mon cœur cette fois ci a penché pour François Chidaine, juste pour la rondeur finale qui a fait la différence, mais attention, le vin de Jacky Blot n’était pas dans une phase propice pour l’emporter. Il sera bon de revoir ce match dans quelques années, car le jeu en vaut la chandelle, pour moi « Les Bournais » est le deuxième vin de la soirée.

Résultat des 22 dégustateurs :

  • Jacky Blot : 7
  • François Chidaine : 15

Sur ce dernier match, mon choix a été direct, le vin de Jacky Blot est très charmeur et se déguste très bien maintenant. La rondeur est cette fois-ci au rendez-vous, cela fait la différence ou en face le vin de François Chidaine est trop complexe à ce stade de la dégustation. La bouteille n’est pas dans une phase favorable, la rondeur a fait la différence, comme dans le match d’avant, mon cœur a penché cette fois pour le vin de Jacky Blot. Dans la salle, il n’y a pas eu photo.

Résultat des 22 dégustateurs :

  • Jacky Blot : 17
  • François Chidaine : 5

Quel match ! Il a tenu toutes ces promesses. Les deux grands vignerons étaient au rendez-vous. L’atelier était parfait et le choix des cuvées pour les matchs remarquable et judicieux. Ce fut très serré à chaque fois. Les dégustateurs ont été à la hauteur de l’événement. Les résultats parlent d’eux même. Ce fut un grand combat, à la troisième battle, François Chidaine avait pris un ascendant sur la soirée avec, il faut le dire, un vin qui était fermé en face « Les Hauts de Husseau ». Mais Jacky Blot n’avait pas dit son dernier mot avec « La Bretonnière » qui a coiffé sur le poteau François Chidaine. Mais en face pareil, à l’inverse cette fois, le vin de François Chidaine (Baudoin) n’était pas dans une bonne phase, voir fermé.

Je retiendrais de cette soirée deux très grands vignerons qui nous ont fait passer une excellente soirée. Si nous devions recommencer l’exercice, je pense que le résultat serait encore différent et aussi serré. Messieurs, chapeau bas et bravo pour ce que vous faîtes, et surtout respect de toute de l’assemblée du travail accompli, car au fil du temps, vos vins d’auteur vont se révéler dans nos verres, avec chacun leurs style. Ils ne feront que des heureux autour des soirées entre amis ou en famille, je ne serai pas étonné que l’on en parle pendant des années comme cette soirée qui fut magique pour certains d’entre  nous. Avoir ces deux vignerons dans nos verres lors d’une même soirée reste un privilège qu’il faut provoquer de temps en temps, et surtout apprécier le moment présent.

Score final :

  • Jacky Blot : 45
  • François Chidaine : 43

Voici maintenant l’heure de donner son avis personnel sur le vin de la soirée, il n’y a pas eu photo mais le résultat prouve bien que le match était très serré.

1.Domaine de la Taille aux Loups, Vin de France, « Bretonnière » 20207 voix
2.Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, « Rémus » 20203 voix
2.Domaine François Chidaine, Montlouis-sur-Loire, « Les Choisilles » 20203 voix
2.Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, « Clos Mosny » 20203 voix
2.Domaine François Chidaine, Montlouis-sur-Loire, « Les Bournais » 20203 voix
2.Domaine François Chidaine, Vin de France, « Baudoin » 20203 voix
7.Domaine François Chidaine, Montlouis-sur-Loire, « Clos du Breuil » 20200 voix
7.Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, « Les Hauts de Husseau » 20200 voix

Didier

==================================================

Nous avons appris quelques jours après cet atelier le décès de Jacky Blot.

Message de Didier : « J’ai perdu un ami et le monde du vin et la PCVT a perdu un grand vigneron visionnaire et d’exception. J’ai une pensée pour sa famille et pour toutes les équipes qui l’entouraient. Repose en paix, tu as fait le job mon Jacky, tu vas nous manquer.« 

Domaine François Chidaine, Vin de France, « Baudoin » 2020

nez : généreux, complexe, envahissant

arômes : nez sur la vanille, le foin, la compotée de fruits jaunes, l’eau de vie et les champignons

attaque en bouche : dense, puissante, ronde, envahissante, très complexe

équilibre : parfait, fraicheur complexe bien mure, acidité présente qui accompagne l’ensemble, élevage présent bien intégré à l’ensemble, légère amertume en fin de bouche

allonge : assez longue

persistance et empreinte finale : sensation de puissance avec de légers amers qui dérangent un peu la dégustation, on salive pas mal, la matière est assez grasse

Mon avis : Joli cuvée, avec un fort potentiel de garde, la complexité est importante à ce stade de la dégustation, le vin n’est pas dans une phase favorable pour l’emporter, laissons lui du temps, à attendre absolument.

Bien / Très bien en l’état

Page 1 of 18

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén