Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Catégorie : Languedoc Page 1 of 9

Soirée formation : Le Languedoc-Roussillon

Nous nous sommes intéressés au plus grand vignoble du monde, par sa superficie : Le Languedoc-Roussillon.

Depuis maintenant plusieurs décennies les vignerons de cette région vinicole travaillent à faire oublier les immenses productions de piètre qualité pour soutirer de ce terroir particulier et de ces multiples cépages adaptés au climat méditerranéen, des vins dignes, fiers et des crus remarquables.

Olivier (www.olivier-delorme.fr) nous a expliqué que dans le Languedoc Roussillon les vignerons profitent des libertés accordées aux appellations IGP et VDF pour proposer des vins surprenants, multi-facettes.

Bien qu’il soit intarissable sur l’histoire de ce vignoble et ses cépages, 2 heures non pas suffi à notre formateur pour nous faire connaître toutes les variétés de vins. Néanmoins l’atelier était comme toujours, passionnant ponctué d’anecdotes historiques et personnelles.


Coté dégustation nous avons vraiment été gâtés avec des productions bio :

Blanc : Côtes-du-Roussillon Château de Jau, 2022

  • Rolle, Grenache blanc et Macabeu

La robe est pâle, le premier nez est exquis avec de la pêche et des fleurs blanches. En bouche c’est frais, la pêche blanche domine avec une belle acidité. Très bon (je lui ai mis 8/10).


Rouge : IGP Côtes Catalanes Domaine de Rancy, 2018

  • Le Carignan de Rancy. 100% Carignan.

La cerise kirsch nous saute au nez. En bouche c’est frais, doux, souple avec de légers tanins, une légère amertume en fin. C’est le vin copain, très bon (8/10 aussi).


Rouge : Saint-Chinian Domaine du Landeyran Anar-schiste, 2021

  • Syrah, Grenache et Carignan.

Sur cette année difficile, on sent bien que le vigneron a fait au mieux.

Le vin est bon mais ne reste pas mémorable (6/10).


Rouge : Minervois Domaine Sicard Cuvée Jean-Claude Dreyfus, 2018

  • Grenache, Carignan, Syrah et Mourvèdre

Au nez on sent une grande différence : c’est riche, voire complexe. Beaucoup d’épices.

En bouche les épices explosent. Une belle longueur. C’est un vin qui ne laisse pas indifférent et fera parler les convives. Vraiment très bon (8/10).


Rouge : Faugères Cru CISTUS Château de la Liquière, 2020.

Au nez c’est fort, chargé, on envie de goûter ! En bouche c’est cerise ++.

Excellent (9/10).


Rouge : Côtes-du-Roussillon Villages Latour de France Domaine de Rancy, 2017

  • Grenache, Carignan, Mourvèdre

Au nez, de la framboise, de la cerise, la mie de pain. En bouche c’est complexe, c’est long. Une très légère « madérisation ». C’est très bon (8/10).


Vin doux naturel : Rivesaltes ambré Domaine de Rancy, 2000.

  • Grenache blanc.

Le nez et la bouche sont en phase : miel, caramel, noix, chocolat. On mâche, c’est suave avec un léger boisé.

C’est un dessert à lui tout seul, pas besoin de pâtisserie. On se régale. (Hors compétition).

Soirée Tour de France special Fêtes

Le 15 décembre était prévu par notre ami Gregory de Vinissimo, une présentation de 10 Vins propices à des repas de fêtes.

Nous nous retrouvons pour ce dernier atelier de l’année, pour préparer ces fêtes de fin d’année.

Le but de la soirée sera de trouver les mets qui accompagneront ces vins.

L’atelier a été préparé judicieusement par la cave vinossimo (merci Grégory).

La soirée a été préparée par Marie Lise et Frédéric. Bravo à vous deux.

Nous avons un invité de marque en la personne de Kenny Briand fondateur du groupe : Amateurs de grands crus Wine not

Allez c’est parti pour déguster ces 11 cuvées d’un très bon niveau sur le papier et découvrir la bouteille mystère apportée par notre invité.


Maison SOUTIRAN :

Champagne Grand Cru – 2015 – Brut

56% Pinot Noir, 44% Chardonnay

Voilà un joli champagne pour démarrer cette soirée, sur une jolie texture, élégante, agréable, vif, vineuse, crayeuse, minérale.

Les notes olfactives sont séduisantes et généreuses, les saveurs gustatives, charmeuses, sur des notes d’agrumes, plutôt citronnées, de fruits jaunes, de noisettes, d’amandes fraiches.

La persistance et la longueur sont remarquables, profondes.

L’équilibre de chaque cépage dans l’assemblage est très précis.

Des notes salines en fin de bouche augmentent la longueur et la persistance.

C’est très bon et séduisant, on salive beaucoup, c’est top.

Œil : Robe or pâle, cordon de fines bulles

Nez : parfums de miel, de poire écrasée, de coing, de fruits rouges mêlés à une intense minéralité iodée.

Bouche : suave évoque avec densité les fruits charnus et bien murs, supporté en milieu de bouche par la tension et la fraîcheur du millésime. La finale est pleine et harmonieuse, signe d’un champagne d’exception.


Domaine Camin Larredya – Jean-Marc Grussaute
Jurançon Sec « La Virada » 2021

Deuxième rencontre avec cette cuvée, jamais déçu, la texture est vive, souple, grasse, ample.

Les notes olfactives sont généreuses, exotiques et minérales.

Les saveurs gustatives fort agréables, sur des fruits jaunes, mirabelle (léger), fruits exotiques, ananas, la mangue, une pointe d’agrumes, mandarine, très jolie longueur et persistance très profonde.

Le vin reste longtemps en bouche, on salive beaucoup, quelques notes salines accompagnent l’ensemble en fin de bouche. C’est vraiment très bon, un 2021 très réussi

Œil : robe or pâle aux reflets verts.

Nez : complexe, pêche jaune, agrumes (mandarine et orange), épicé (poivre, 4 épices, cumin).

Bouche : ample, exotique, riche mais tendue, saveurs minérales et salines.

Accords mets/vins : Homard Thermidor, Lotte au jambon cru, Poulet aux écrevisses, fromages de chèvre secs…

Superbe… Le Blanc de la soirée pour beaucoup d’entre nous..


Domaine : Bonnigal – Bodet : « Le Clocher » 2022

La découverte et peut être le vin de la soirée, très jolie texture, vive, séduisante, charmeuse, grasse, ample, boisé, minéral, avec des notes olfactives généreuses, minérales et boisées.

Les saveurs gustatives sont charmeuses, sur des saveurs complexes de fruits jaunes, fruits exotiques, mangue, d’un boisé subtil très élégant, des notes minérales.

La longueur et la persistance sont très profondes.

Très bel équilibre sur ce vin, la texture fraiche, complexe et minérale, est bien enveloppée avec ce boisé très élégant et subtil.

On salive pas mal, très joli vin j’ai beaucoup aimé. A découvrir.

Nez : Citron, fruits jaunes, minéral, notes mellifères.

Bouche : Ample, juteux, virevoltant ; mêle avec élégance la vivacité de ses notes d’agrumes à la complexité de celles de fruits secs et de la présence des sucres résiduels (1.5 g/L).

Accords mets/vins : avec une volaille en sauce ou un poisson gras : Poulet en sauce crémée et aux morilles, Rillettes du Mans, Saumon en papillote.


Domaine d’Henri : Chablis 1er Cru

« L’Homme Mort » 2019

Un Chablis, sur une texture fine, élégante, minérale, légèrement boisée, saline, les notes olfactives florales, minérales, boisées ne se livrent pas totalement.

Les saveurs gustatives équilibrées et fines sont sur des fleurs blanches, de l’amande fraîche, de la noisette, et des fruits secs, et une légère pointe beurrée,

La longueur et la persistance sont moyennes, le vin ne reste pas trop en bouche. A mon gout cela manque de peps et de tension.

J’ai dégusté mieux sur l’appellation. Mauvaise période, je pense, ou passer derrière des vins blancs d’une grande ampleur où l’on salive pas mal.

Très maigre face à eux. A revoir.

Nez : Sur les agrumes, avec des fruits jaunes, des notes de menthe, de craie et de cailloux.

Bouche : Fin, délicat, équilibré, intense.

Accords mets/vins : idéal avec du turbot, une belle côte de veau poêlée.

moins opulent que Fourchaume proprement dit, le vin montre un caractère plus tendu, plus minéral, marqué par le sous-sol calcaire prononcé. Très bon


Domaine familial Moingeron André & Fils
Puligny-Montrachet « le Trézin » 2021

Millésime compliqué. On le ressent tout de suite sur une texture élégante, minérale, pas trop complexe, qui manque de volume et de densité.

Les notes olfactives ne sont pas trop expressives et les saveurs gustatives pas trop complexes sur la vanille, des fruits jaunes et blancs.

La longueur et la persistance sont moyennes. Cela manque de tension et de volume. Quelques notes salines se font discrètes,

Sur l’appellation j’ai dégusté mieux. A revoir sur d’autres millésimes.

Œil : cousu d’or, luisant, à reflets verts

Nez : fougère, aubépine, raisin mûr, pâte d’amandes, noisette, ambre, citronnelle, pomme verte. Les arômes minéraux (silex, pierre à fusil) et lactiques (beurre) sont fréquents. Le miel est habituel, surtout au bout de quelques années de garde.

Bouche : vin puissant avec une belle fraîcheur

Accords mets/vins :

avec du poisson gras, des fruits de mer ou du fromage doux.



Domaine d’Aupilhac : « Cocalière » rouge – 2020

Le charme du sud est au rendez vous. Aéré depuis le matin, la texture de cette cuvée est charmeuse, croquante, fruitée, minérale.

Les notes olfactives très séduisantes. On a hâte de le mettre en bouche.

Les saveurs gustatives sont remarquables de fraicheur. On croque dans le fruit juteux. Elles me rappellent les bonbons acidulés de la « Pie qui chante avec « des notes de cassis, cerises mure et accompagnées d’épices et quelques notes de garrigues.

La longueur et la persistance sont très longues et profondes. Les tanins sont gourmands et croquants. L’équilibre des trois cépages est remarquable. Le mourvèdre (30%) est très maitrisé. Il se ressent à peine. C’est très bien fait et très bon : bravo Sylvain, très joli bouteille. A encaver.

Nez : floral et réglisse.

Bouche : élégante, la finale salivante et fumée.

Accords mets/vins : apprécier à l’apéritif en raison de son fruité et de sa texture soyeuse et longue. Il pourra s’accorder aussi avec une pintade, un pigeonneau accompagné de champignons ou bien encore avec un magret de canard aux figues.


Domaine des Roches Neuves  – Thierry Germain
Saumur-Champigny « Franc de Pied » – 2020

Aéré depuis le matin, indispensable pour mieux l’apprécier, ce franc de pied se présente à merveille. La texture, est sérieuse, charpentée, racée, élégante, ronde, soyeuse.

Les notes olfactives sont très généreuses. Le cépage est dominant avec ces marqueurs habituels et les saveurs gustatives sont fort agréables.

L’ensemble est bien enrobé et maitrisé, sur des notes de fruits noirs, cassis, mure, groseilles, épices, pruneau. Elles sont abondantes. Des notes végétales accompagnent l’ensemble et les tanins sont fins et élégants.

La longueur et la persistance sont très profondes : quel équilibre, quelle maitrise, quelle précision dans ce vin. L’énergie est au rendez vous.

Grand potentiel de garde pour cette belle bouteille.

Quelle perfection sur ce cabernet franc, grand vin.

Œil : rouge/rubis avec des reflets violine et cerise.

Nez : note fleurale et de petits fruits rouges (framboise, cassis).

Bouche : attaque franche et droite. Belle minéralité et légère acidité qui fait saliver. Finale longue.

Accords mets/vins : avec de la charcuterie (froide ou chaude), des viandes grillées. Viandes rouges, tartare et gibiers.

à boire maintenant et jusqu’en 2032..

Vraiment Excellent. L’effet Franc de Pied !

FL

Domaine de David Duband
Nuits-Saint-Georges 2015

Un NSG village qui ne m’a pas trop séduit.

Dans l appellation, j’ai rencontré mieux.

La texture est dense, complexe, ample, serrée et les notes olfactives complexes sont portées sur l’élevage très présent.

Les saveurs gustatives sont sur les fruits noirs, le moka, la réglisse.

La longueur et la persistance sont assez profondes, mais l’ensemble est très porté sur l’élevage.

Laissons lui le temps de quelques années pour voir ce que cela donnera sur ce millésime très réputé et prometteur.

L’ensemble reste assez fermé et serré. A revoir

Œil : robe élégante aux reflets roses et brillants. Mauve intense

Nez : fruits noirs et rouges avec une dominante de fraises et de poivre blanc. Bouquet aromatique complexe, sur des arômes de fruits noirs, de réglisse, de poivre et quelques subtiles notes de roses.

Bouche : riche soutenue par des tannins bien présents. Puissant, doté d’une belle structure, charpentée et équilibrée. La longueur en bouche est exceptionnelle. Avec du fromage (époisses, langres).

Un grand Nom et une belle cuvée. A boire maintenant, son apogée.


Mas Saint-Louis – Famille GENIEST
Chateauneuf du Pape « Les Arpents des Contrebandiers » – 2018

Magnifique découverte que j’ai adorée. Grand potentiel sur cette cuvée où la complexité est au rendez vous, sur une texture, ample, dense, charpentée, minérale et fruitée.

Sur des notes olfactives complexes, généreuses, plaisantes et légèrement chaleureuses, les saveurs gustatives sont remarquables, sur les fruits rouges et noirs, les épices en abondances le poivre, le caco, le chocolat et quelques notes de garigues.

Quel équilibre dans ce vin porté sur la fraicheur malgré ses 15 degrés, la longueur et la persistance sont très longues et profondes. La puissance et l’élégance sont au rendez vous.

C’est très bon et il se sera redoutable dans quelques années

Très belle bouteille en devenir. A encaver

Œil : robe rubis pourpre soutenue.

Nez : arômes typiques de fruits rouges alliés à des notes florales.

Bouche : dense avec des tanins fins, qui structurent le vin mais sans excès, ce qui lui permet de garder sa fraicheur. La finale se termine sur les arômes du nez et présente une belle longueur.

Accords mets/vins : terrine de gibier, daube de bœuf, magret de canard, perdreaux aux cèpes, camembert, livarot, époisses.

Une belle surprise pour ce Cru incroyable

FL

François Chidaine – Moelleux – 2016

Je me pose encore la question ce matin : je dirais plutôt demi-sec, sur une texture souple, charmeuse, élégante, riche, minérale, fruitée.

Les notes olfactives sont assez sympathiques, mais pas envahissantes pour ce genre de vin. Les saveurs de poires confites, de pommes granit, de mirabelle, sont charmeuses et riches Mais la tension minérale apporte à ce vin toute la colonne vertébrale dont il a besoin. Les SR peu nombreux protègent notre palais pour ne pas être trop envahissants et opulents.

Œil : Robe limpide et brillante;

Nez : fruits exotiques en particulier fruit de la passion (apporte un équilibre aromatique tout en fraîcheur).

Bouche : fruits exotiques, belle ampleur et longueur en bouche.

Accords mets/vins : Foie gras, Roquefort, tarte amandine aux poires.

Servir à 11-12°C.

  • Nous ne pouvions pas terminer la soirée sans notre ami Francois Chidaine qui a ravi nos papilles avec ce Moelleux « plutôt demi sec avec sa teneur en sucre « que » de 22g/l ». Une valeur sûre.

Une surprise pour la fin : Un Magnum de Hautes-Côtes de Nuit 2014 du Domaine Vincent Lédy.

Notre invité Kenny voulait nous faire partager cette cuvée d’un jeune talent bourguignon que j’avais rencontré il y a quelques années.

Ce 2014 est son deuxième millésime, sur une année compliquée.

La texture est complexe, ronde, fruitée, minérale et les notes olfactives sont fruitées et généreuses.

Les saveurs gustatives sont fruitées, sur le cassis et la mure avec quelques notes épicées et de violette.

La longueur et la persistance sont moyennes et le vin reste moyennement en bouche. Les tanins sont encore présents et de légers grains se font ressentir

Un vin qui possède encore de l’énergie et du potentiel nécessaire pour continuer son parcours, sur l’appellation.

 C’est très bien fait. Il était difficile pour lui de passer derrière les deux belles bouteilles mais il a fait le job et s’en est bien sorti. Nous aurions du peut être le mettre en premier.

Notre ami Kenny Briand du groupe Wine Not? nous a régalé avec ce Bourgogne

Nous aurions peut être pu ouvrir ce vin 6h avant pour l’aider à s’ouvrir..


Voilà une superbe soirée où les échanges et les partages ont été nombreux.

Un grand merci à tous, et merci à Kenny pour sa présence, sa générosité et sa présence. Sa vision du vin a été très appréciée par nos adhérents. Nous avons maintenant dans notre groupe deux parisiens qui font aussi partie du groupe « amateurs de grands crus wine not »,

Au plaisir, d’accueillir d autres participants de ce groupe. Chez nous la convivialité, le partage et l’envie d apprendre sont notre image et notre vitrine.

JOYEUX NOEL

Domaine Vaquer, Rivesaltes, Hors d’Age Ambré Solera 30 ans

nez : riche, complexe

arômes : nez sur la noix verte, l’orange amère, le miel, le menthol et la datte

attaque en bouche : complexe, ample, riche

équilibre : parfait, fraicheur complexe sur la noix, acidité discrète qui accompagne l’ensemble, sensation de chaleur, élevage bien présent

allonge : très longue et profonde

persistance et empreinte finale : très riche et complexe, le vin reste très longtemps en bouche

Mon avis : Une cuvée que l’on peut servir en fin de repas avec le café ou un dessert assez complexe, avec une base de praliné, noisette, café, caramel. La sensation de chaleur est bien présente, c’est assez complexe, pas pour tous les palais, pour amateurs de Xérès, de Madère, de Porto ou de vins oxydés, mutés, nous n’irons pas jusqu’au Jura, j’en déguste de plus en plus, mais ce n’est pas le terrain de dégustation ou je m’éclate le plus. Je pense qu’avec cette soirée laborieuse pour mon palais que je ne l’ai pas apprécié à sa juste valeur.

Bien / Très bien

Domaine de l’Arjolle, Vin de France, « Karmenere » 2020

nez : très agréable, charmeur, complexe

arômes : nez sur le moka, le cèdre, le menthol, le fumé, la compotée de fruits noirs (cassis) et le poivron grillé, de vanille, de caramel

attaque en bouche : souple, élégante, très confortable

équilibre : parfait, belle fraicheur complexe, acidité présente qui accompagne l’ensemble, tanins souples et très fins, élevage très bien intégré à l’ensemble apportant une complexité de caramel et de vanille

allonge : très longue

persistance et empreinte finale : belle empreinte, fort agréable, le vin reste très longtemps en bouche, un plaisir

Mon avis : Joli cuvée, c’est complexe et confortable en bouche. Le toucher est soyeux et très souple, la matière en elle même est agréable, le coté gustatif en lui même est porté sur le caramel et la vanille. Au fil de la dégustation, l’élevage peut écœurer ou lasser le dégustateur, laissons lui du temps en cave pour mieux l’apprécier. L’élevage du bois américain marque pas mal le vin. J’ai bien aimé.

Bien / Très bien

Château Guilhem, Malepère, Cuvée Prestige 2020

nez : puissant, charmeur, agréable, complexe

arômes : nez sur les fruits noirs, le moka, le sous-bois, le cuir. Le nez évoluera ensuite sur la compotée de fruits noirs.

attaque en bouche : dense, puissante, complexe

équilibre : parfait, fraicheur complexe en compotée, acidité présente qui accompagne l’ensemble, tanins assez présents par moment, élevage bien intégré à l’ensemble, sensation d’amers en fin de bouche par moment

allonge : assez longue

persistance et empreinte finale : complexe, sur une compotée de fruits noirs et de moka, chocolat

Mon avis : Une cuvée que j’ai dû déguster plusieurs fois, seule la compotée de fruits noirs me laissait entreprendre un élevage très bien intégré, un très bel exemple, c’est un vin assez structuré avec de la puissance qui s’en dégage, cela reste plaisant mais ce n’est pas le profil de vin que je recherche. L’assemblage des cépages et de l’élevage est un modèle de ce que l’on devrait retrouver dans le Bordelais quand c’est bien fait.

Bien ++

Domaine Le Conte des Floris, Languedoc Pézenas, « Villafranchien » 2019

nez : séduisant, pur, complexe

arômes : nez sur la compotée de cassis, la myrtille, le fumé, les épices (poivre essentiellement et la badiane), les baies d’airelle, les poires à l’eau de vie et la pêche de vigne

attaque en bouche : fine, élégante, salivante, complexe

équilibre : parfait, belle fraicheur, très pure voire acidulée sur le cassis, acidité présente qui apporte de la fraicheur à l’ensemble, tanins très fins, élevage discret très bien intégré

allonge : longue

persistance et empreinte finale : très belle persistance, le vin reste bien en bouche, c’est très confortable, c’est en phase avec le nez

Mon avis : Très beau vin, pour moi celui de la soirée, il fait l’unanimité autour de la table, je suis resté longtemps dessus pour l’analyser, je vais creuser ce domaine de près, une superbe découverte.

Très bien +

Page 1 of 9

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén