Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Catégorie : Bourgogne Page 1 of 29

Soiree passionné : Le Sud Bourgogne : Rully

Voici une soirée qu’il ne fallait pas rater, avec la présentation du domaine Paul et Marie  Jacqueson, la difficulté étant  d’avoir plusieurs cuvée.

Ce fut chose faite avec notre nouveau partenaire  venu tout droit de la Bourgogne ,  Gaétan de la cave « Les bons plan du vin »  ,  installé à Fixin.

C’est son premier atelier qu’il nous a préparé avec passion.

C’est parti pour 5 blancs et 4 rouges sur l’appellation Rully

Des vins blancs d’un très bon niveau, la complexité est au rendez vous, des vins pas faciles à décrire.

Mon compte- rendu restera simple avec une description par famille d’arômes et de saveurs  tant il est compliqué de lire dans le verre.

L’exposition, le climat et les climats avec leurs terroirs vont être au cœur des débats autours des tables.

Une lecture géo sensorielle est bien au cœur de cette soirée avec des marnes et des calcaires du jurassique moyen et supérieur et avec l’âge des vignes qui les accompagnent.


Rully blanc 2022

Nez complexe,  généreux comme la bouche sur des notes olfactives primaires, de fruits à coque, à noyaux, avec quelques fruits à pépins, des notes de vanille très marquées.

Les saveurs gustatives et la texture sont amples, agréables,  charmeuses.

La longueur et la persistance sont assez longues avec une persistance saline en fin de bouche.

La bouche est en phase avec le nez. Une cuvée qui se déguste bien. Elle est très charmeuse.

Une belle entrée de gamme qui montre la patte du vigneron avec son style et ses terroirs.

Si l’on devait lui reprocher quelques chose, cela serait le coté boisé assez marqué.

Mais je pense que tout cela devrait se fondre avec le temps ; bon vin.


Rully blanc  1er cru «  Les margotés »  2022

Avec cette cuvée, nous faisons le grand écart, avec des notes olfactives moins généreuses et plus élégantes, sur des notes primaires de fruits blancs et jaunes  à noyaux, du menthol.

Puis, nous avons des arômes secondaires, avec une pointe de fruits exotiques, quelques agrumes citronnés  et enfin des arômes tertiaires  d’épices et de poivre.

Les saveurs gustatives sont agréables en bouche et sont en phase avec le nez.

La texture est savoureuse, complexe, élégante et fraiche.

Nous avons une très jolie longueur comme la persistance.

Quelques notes salines accompagnent l’ensemble. Une belle cuvée bien équilibrée, plus minérale qui se déguste déjà bien.

D’ ici 5 ans il se sera encore meilleur : j’ai bien aimé.


Rully blanc 1er cru «  Raclots  » 2022

Nous sommes sur des notes olfactives moins généreuses et plus sérieuses, sur des arômes primaires de fruits jaunes à noyaux, de pierre à fusil, de fruits blancs à pépins,  des arômes  tertiaires, d’épices en quantité et de poivre.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez. La texture est ample, puissante, énergique.

La longueur et la persistance sont moyennes, Cela suffit pour l’apprécier.

Nous avons quelques notes salines en fin de bouche. Une cuvée plus complexe et plus riche. Il va falloir attendre. Beau potentiel dans cette  bouteille.

Le boisé est subtil et bien intégré.


Rully blanc 1er cru «  Vauvry  » 2022

Nez généreux très expressif et complexe sur des notes primaires de fruits jaunes et blancs à noyaux puis d’arômes secondaires, d’agrumes  , de fruits exotiques et enfin d’arômes tertiaires, d’épices et de fruits confits.

Les saveurs gustatives savoureuses sont en phase avec le nez.

Nous avons beaucoup de tension et de fraicheur dans ce vin.

La longueur et la persistance sont très profondes. Nous avons un très joli confort en bouche.

C’est déjà très bon et cela se déguste déjà bien. C’est très équilibré.

J’ai beaucoup aimé, superbe climat. Une cuvée à encaver


Rully blanc 1er cru «  La Pucelle  » 2022

Nez complexe, élégant, minéral, sur des arômes olfactifs primaires de fruits blancs à pépins, de fruits blanc à noyaux,  puis des arômes secondaires d’agrumes de fruits exotiques moins présents que dans les autres cuvées, et enfin d’épices.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La texture est élégante, tendue, minérale et agréable. La longueur et la persistance sont très profondes.

Une très jolie cuvée, bien équilibrée avec un gros potentiel de garde.

Très belle bouteille à encaver


Passons aux rouges, plus faciles à décrire et à lire, mais l’ensemble reste assez complexe et moyen.


Rully  «  Les Chaponnieres » rouge 2022

Ça manque un peu de maturité. La longueur et la persistance sont moyennes et les tanins sont délicats et minérales.

Nez flatteur, frais, fruité, complexe sur des arômes primaires de groseilles, secondaires de  mures- framboises, des arômes tertiaires d’épices.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez. La texture est minérale, fruitée, délicate et structurée.

Une cuvée qui manque de charme en bouche alors que le nez est flatteur. L’exposition au nord de l’appellation explique peut être la cause de cela.

Une cuvée sérieuse, structurée à attendre, à revoir dans 5 ans.

Une petite déception pour moi sur cette première rencontre.


Rully rouge 1er cru «  Préaux  » 2022

Nez superbe, expressif, flatteur, sur des arômes primaires floraux, sur des arômes secondaires avec des notes de fruits rouges et noirs, surtout la griotte et des notes  tertiaires d’épices.

Les saveurs gustatives minérales sont en phase avec le nez. La texture est fraiche, tendue, minérale et légère.

Cela manque un peu de matière et de fond. La longueur et la persistance sont très moyennes et le vin retombe assez vite en fin de bouche. Les tanins  sont délicats et légers.

Une cuvée qui manque de fond. Laissons-lui du temps et revoyons-la dans 7 ans. Elle aura peut être changée d’aspect.

Le vin me paraît dans une phase compliquée.


Rully  «  Les cloux  » rouge 2022

Nez flatteur, généreux,  intense, sur des arômes secondaires de fruits noirs et rouges, griottes, framboise, cassis,  des arômes tertiaires d’épices, de réglisse, de moka.

La texture est fraiche, ample, charpentée, charnue. Il y a de la mâche dans cette cuvée.

Les tanins sont souples et fruités.

La longueur et la persistance sont très profondes.

Une cuvée savoureuse, riche, et fruitée.

C’est très bon à encaver sans problème pour le plaisir des papilles

Le rouge de la soirée.


Rully rouge 1er cru  »  La Renarde Monopole  » 2020

J’attendais avec impatience cette cuvée, mais le sort en a voulu différemment.

Malheureusement, cette bouteille était  oxydée. Problème de bouchon à la mise en bouteille.

Le nez nous indiquait déjà le problème. La bouche l’a confirmé.

Dommage. Le vigneron et le caviste ne sont pas derrière chaque bouteille.

Mais, le coté pédagogique permet d’apprendre et d’avancer dans l’univers du vin.


Voilà une soirée qui aura  beaucoup fait parler les adhérents.

Sur un atelier comme celui ci, on voit le travail de groupe ou les échanges et les partages sont divers et nombreux.

Tout le charme de la complexité était au cœur des débats.

Nous aurons eu des hauts et des bas.

Une préférence pour les blancs tout de même.

  • Merci à isabelle et Samuel pour la présentation de la soirée et merci à Gaétan pour la mise en place de l’atelier avec le choix des vins.

Soirée Passionné: Région Bourgogne – Domaine Rion

Allez c’est parti pour 2 blancs et 7 rouges

La region de bourgogne étant très complexe avec ses 1200 climats, nous laissons une Vidéo qui explique la formation de cette région incroyable qui a commencée il y a 200 millions d’année…

La bourgogne, de -200 M année à aujourd’hui (7 minutes)


Les blancs, une première partie de soirée

Hautes côtes de nuits vieilles vignes, 2022

Le nez est confortable, sur les fleurs blanches et minéral.

La bouche est en accord avec le nez. Il existe une légère amertume qui apporte un peu de corps à ce vin léger.

Il a une légère pointe saline avec un arrière gout de Poire et pêche pour certains. On a un petit effet Malolactique avec une certaine rondeur.

La longueur est courte à moyenne.

A boire de suite, à l’apéritif ou sur des poissons Blancs


Meursault « sous la Velle » vieilles vignes, 2022

Odeur élégante et briochée.

Une belle longueur en bouche et une belle complexité.

Ce vin est vif, frais, avec un très léger ressenti mentholé en fin de bouche.

Il a une légère acidité résiduelle et un gout légèrement épicé.

Idéal pour des noix de St Jacques.

Ce vin est l’un des préféré de la soirée pour l’assemblée

La PCVT

Les Rouges, une belle seconde partie de soirée

Bourgogne « La Croix Blanche » vieilles vignes, 2022

Nez Épicé et fruits rouge. Une belle élégance dans ce verre de l’avis de tous.

On y retrouve du fruit et du tabac

Il a un léger manque de finesse en tanin

Nous avons un manque de longueur en bouche, avec une amertume prononcée et un certain déséquilibre.

Ceci étant, nous pensons qu’il faut attendre quelques années et nous l’avons ouvert un peu tôt.


Beaune « Les Beaux Fougets » vieilles vignes, 2021

Le nez est sur la cerise confite, voir Kirch..

La couleur est très claire et surprenante

La Longueur en bouche est moyenne à bien.

Ce vin est un peu fuyant, sans mâche et léger, mais il est très fruité et Élégant. Agréable.

L’effet Millésime 2021 compliqué joue beaucoup sur cette bouteille ou l’on voit tout de même un beau travail du vigneron pour compenser cette année.


Vosne-Romanée « Dame Juliette » vieilles vignes, 2021

Odeur épicée.

Couleur très claire (comme un pinot noir d’Alsace)

Vin élégant, délicat et soyeux en toucher de bouche

Il reste généreux et subtil. Sur le fruit rouge et la Fraise.

Il garde un certain épicé qui reste en fin de bouche et qui n’est pas désagréable

Ce vin est l’un des préféré de la soirée pour l’assemblée

LA PCVT

Chambolle-Musigny « Les Echezeaux » vieilles vignes, 2021

Une odeur de cuir et d’épice. Très agréable

Une couleur soutenue, profonde.

On ressent le travail de la vieille vigne sur ce produit, avec de la violette et du cassis. Beaucoup de délicatesse tout de même dans le fruit.

Une belle longueur en bouche avec un reste d’épice longtemps après.

Bien équilibré avec une belle rondeur et une belle mâche.

Nous attendrons facilement 5 ans, mais peut se boire maintenant.

une belle sublimation de ce millésime compliqué


Chambolle-Musigny 1r Cru « Les Gruenchers » vieilles vignes, 2021

Une odeur de Fruit rouge, d’épice.

Une couleur claire qui tranche avec ce qu’il y a dessous…

La Bouche suit le nez avec une belle acidité qui pourra l’amener loin dans le temps.

Un toucher soyeux et délicat avec une belle longueur.

Nous pensons qu’il faut attendre au moins 5 ans pour qu’il s’épanouisse avec son fort potentiel de garde.

Ce vin a satisfait de nombreux palais 🙂


Nuits-Saint Georges 1r Cru « Les Damodes » vieilles vignes, 2021

Un nez très subtil et équilibré

La aussi, la bouche suit le nez. Nous ne sommes pas surpris.

Un vin très équilibré et très subtil. Peut être celui qui a le plus d’équilibre de la soirée à cet instant de sa vie.

Nous retrouvons bien les marqueurs du Nuit saint Georges

Ce climat touche Vosne-Romanée. Nous sommes autour de 250m de haut et tourné à l’est/sud avec des sols très riches en calcaire en hauteur.

A boire sur une belle cote de Bœuf ,un bon Bourguignon, une perdrix aux girolles.


Vosne-Romanée 1r Cru « Les Chaumes » vieilles vignes, 2021

Le nez est puissant et élégant.

La bouche est Bonne avec de la cerise et nous retrouvons la fraise de « Dame Juliette ». Un vin élégant et ample avec un beau velours sur les tanins qui ne se font pas oublier mais qui subliment ce Vin.

Ce vin s’appréciera du plus grand nombre.

« Les Chaumes » est une petite parcelle de 0.4 hectares situé contre le Village de Vosne-Romanée et à quelques encablures du mythique « La Tache ».

L’agriculture y est durable et raisonnée (HVE).

A boire sur du Veau Grillé.

Un délice.

C’est très bon


Ainsi s’achève cette dégustation assez exceptionnelle du Domaine Rion ou Alice Vinifie les vins. La fermentation est artisanale. Lors de sa présentation très agréable en Visio, elle nous avoue qu’ils essaient de garder la marque de chaque millésime au maximum afin d’avoir la surprise chaque année.

Nous somme assez d’accord et trouvons une certaine marque de fabrique sur tout ce que nous avons bu : élégance et finesse. Toujours très agréable à boire. Encore Merci

Soirée Tour de France special Fêtes

Le 15 décembre était prévu par notre ami Gregory de Vinissimo, une présentation de 10 Vins propices à des repas de fêtes.

Nous nous retrouvons pour ce dernier atelier de l’année, pour préparer ces fêtes de fin d’année.

Le but de la soirée sera de trouver les mets qui accompagneront ces vins.

L’atelier a été préparé judicieusement par la cave vinossimo (merci Grégory).

La soirée a été préparée par Marie Lise et Frédéric. Bravo à vous deux.

Nous avons un invité de marque en la personne de Kenny Briand fondateur du groupe : Amateurs de grands crus Wine not

Allez c’est parti pour déguster ces 11 cuvées d’un très bon niveau sur le papier et découvrir la bouteille mystère apportée par notre invité.


Maison SOUTIRAN :

Champagne Grand Cru – 2015 – Brut

56% Pinot Noir, 44% Chardonnay

Voilà un joli champagne pour démarrer cette soirée, sur une jolie texture, élégante, agréable, vif, vineuse, crayeuse, minérale.

Les notes olfactives sont séduisantes et généreuses, les saveurs gustatives, charmeuses, sur des notes d’agrumes, plutôt citronnées, de fruits jaunes, de noisettes, d’amandes fraiches.

La persistance et la longueur sont remarquables, profondes.

L’équilibre de chaque cépage dans l’assemblage est très précis.

Des notes salines en fin de bouche augmentent la longueur et la persistance.

C’est très bon et séduisant, on salive beaucoup, c’est top.

Œil : Robe or pâle, cordon de fines bulles

Nez : parfums de miel, de poire écrasée, de coing, de fruits rouges mêlés à une intense minéralité iodée.

Bouche : suave évoque avec densité les fruits charnus et bien murs, supporté en milieu de bouche par la tension et la fraîcheur du millésime. La finale est pleine et harmonieuse, signe d’un champagne d’exception.


Domaine Camin Larredya – Jean-Marc Grussaute
Jurançon Sec « La Virada » 2021

Deuxième rencontre avec cette cuvée, jamais déçu, la texture est vive, souple, grasse, ample.

Les notes olfactives sont généreuses, exotiques et minérales.

Les saveurs gustatives fort agréables, sur des fruits jaunes, mirabelle (léger), fruits exotiques, ananas, la mangue, une pointe d’agrumes, mandarine, très jolie longueur et persistance très profonde.

Le vin reste longtemps en bouche, on salive beaucoup, quelques notes salines accompagnent l’ensemble en fin de bouche. C’est vraiment très bon, un 2021 très réussi

Œil : robe or pâle aux reflets verts.

Nez : complexe, pêche jaune, agrumes (mandarine et orange), épicé (poivre, 4 épices, cumin).

Bouche : ample, exotique, riche mais tendue, saveurs minérales et salines.

Accords mets/vins : Homard Thermidor, Lotte au jambon cru, Poulet aux écrevisses, fromages de chèvre secs…

Superbe… Le Blanc de la soirée pour beaucoup d’entre nous..


Domaine : Bonnigal – Bodet : « Le Clocher » 2022

La découverte et peut être le vin de la soirée, très jolie texture, vive, séduisante, charmeuse, grasse, ample, boisé, minéral, avec des notes olfactives généreuses, minérales et boisées.

Les saveurs gustatives sont charmeuses, sur des saveurs complexes de fruits jaunes, fruits exotiques, mangue, d’un boisé subtil très élégant, des notes minérales.

La longueur et la persistance sont très profondes.

Très bel équilibre sur ce vin, la texture fraiche, complexe et minérale, est bien enveloppée avec ce boisé très élégant et subtil.

On salive pas mal, très joli vin j’ai beaucoup aimé. A découvrir.

Nez : Citron, fruits jaunes, minéral, notes mellifères.

Bouche : Ample, juteux, virevoltant ; mêle avec élégance la vivacité de ses notes d’agrumes à la complexité de celles de fruits secs et de la présence des sucres résiduels (1.5 g/L).

Accords mets/vins : avec une volaille en sauce ou un poisson gras : Poulet en sauce crémée et aux morilles, Rillettes du Mans, Saumon en papillote.


Domaine d’Henri : Chablis 1er Cru

« L’Homme Mort » 2019

Un Chablis, sur une texture fine, élégante, minérale, légèrement boisée, saline, les notes olfactives florales, minérales, boisées ne se livrent pas totalement.

Les saveurs gustatives équilibrées et fines sont sur des fleurs blanches, de l’amande fraîche, de la noisette, et des fruits secs, et une légère pointe beurrée,

La longueur et la persistance sont moyennes, le vin ne reste pas trop en bouche. A mon gout cela manque de peps et de tension.

J’ai dégusté mieux sur l’appellation. Mauvaise période, je pense, ou passer derrière des vins blancs d’une grande ampleur où l’on salive pas mal.

Très maigre face à eux. A revoir.

Nez : Sur les agrumes, avec des fruits jaunes, des notes de menthe, de craie et de cailloux.

Bouche : Fin, délicat, équilibré, intense.

Accords mets/vins : idéal avec du turbot, une belle côte de veau poêlée.

moins opulent que Fourchaume proprement dit, le vin montre un caractère plus tendu, plus minéral, marqué par le sous-sol calcaire prononcé. Très bon


Domaine familial Moingeron André & Fils
Puligny-Montrachet « le Trézin » 2021

Millésime compliqué. On le ressent tout de suite sur une texture élégante, minérale, pas trop complexe, qui manque de volume et de densité.

Les notes olfactives ne sont pas trop expressives et les saveurs gustatives pas trop complexes sur la vanille, des fruits jaunes et blancs.

La longueur et la persistance sont moyennes. Cela manque de tension et de volume. Quelques notes salines se font discrètes,

Sur l’appellation j’ai dégusté mieux. A revoir sur d’autres millésimes.

Œil : cousu d’or, luisant, à reflets verts

Nez : fougère, aubépine, raisin mûr, pâte d’amandes, noisette, ambre, citronnelle, pomme verte. Les arômes minéraux (silex, pierre à fusil) et lactiques (beurre) sont fréquents. Le miel est habituel, surtout au bout de quelques années de garde.

Bouche : vin puissant avec une belle fraîcheur

Accords mets/vins :

avec du poisson gras, des fruits de mer ou du fromage doux.



Domaine d’Aupilhac : « Cocalière » rouge – 2020

Le charme du sud est au rendez vous. Aéré depuis le matin, la texture de cette cuvée est charmeuse, croquante, fruitée, minérale.

Les notes olfactives très séduisantes. On a hâte de le mettre en bouche.

Les saveurs gustatives sont remarquables de fraicheur. On croque dans le fruit juteux. Elles me rappellent les bonbons acidulés de la « Pie qui chante avec « des notes de cassis, cerises mure et accompagnées d’épices et quelques notes de garrigues.

La longueur et la persistance sont très longues et profondes. Les tanins sont gourmands et croquants. L’équilibre des trois cépages est remarquable. Le mourvèdre (30%) est très maitrisé. Il se ressent à peine. C’est très bien fait et très bon : bravo Sylvain, très joli bouteille. A encaver.

Nez : floral et réglisse.

Bouche : élégante, la finale salivante et fumée.

Accords mets/vins : apprécier à l’apéritif en raison de son fruité et de sa texture soyeuse et longue. Il pourra s’accorder aussi avec une pintade, un pigeonneau accompagné de champignons ou bien encore avec un magret de canard aux figues.


Domaine des Roches Neuves  – Thierry Germain
Saumur-Champigny « Franc de Pied » – 2020

Aéré depuis le matin, indispensable pour mieux l’apprécier, ce franc de pied se présente à merveille. La texture, est sérieuse, charpentée, racée, élégante, ronde, soyeuse.

Les notes olfactives sont très généreuses. Le cépage est dominant avec ces marqueurs habituels et les saveurs gustatives sont fort agréables.

L’ensemble est bien enrobé et maitrisé, sur des notes de fruits noirs, cassis, mure, groseilles, épices, pruneau. Elles sont abondantes. Des notes végétales accompagnent l’ensemble et les tanins sont fins et élégants.

La longueur et la persistance sont très profondes : quel équilibre, quelle maitrise, quelle précision dans ce vin. L’énergie est au rendez vous.

Grand potentiel de garde pour cette belle bouteille.

Quelle perfection sur ce cabernet franc, grand vin.

Œil : rouge/rubis avec des reflets violine et cerise.

Nez : note fleurale et de petits fruits rouges (framboise, cassis).

Bouche : attaque franche et droite. Belle minéralité et légère acidité qui fait saliver. Finale longue.

Accords mets/vins : avec de la charcuterie (froide ou chaude), des viandes grillées. Viandes rouges, tartare et gibiers.

à boire maintenant et jusqu’en 2032..

Vraiment Excellent. L’effet Franc de Pied !

FL

Domaine de David Duband
Nuits-Saint-Georges 2015

Un NSG village qui ne m’a pas trop séduit.

Dans l appellation, j’ai rencontré mieux.

La texture est dense, complexe, ample, serrée et les notes olfactives complexes sont portées sur l’élevage très présent.

Les saveurs gustatives sont sur les fruits noirs, le moka, la réglisse.

La longueur et la persistance sont assez profondes, mais l’ensemble est très porté sur l’élevage.

Laissons lui le temps de quelques années pour voir ce que cela donnera sur ce millésime très réputé et prometteur.

L’ensemble reste assez fermé et serré. A revoir

Œil : robe élégante aux reflets roses et brillants. Mauve intense

Nez : fruits noirs et rouges avec une dominante de fraises et de poivre blanc. Bouquet aromatique complexe, sur des arômes de fruits noirs, de réglisse, de poivre et quelques subtiles notes de roses.

Bouche : riche soutenue par des tannins bien présents. Puissant, doté d’une belle structure, charpentée et équilibrée. La longueur en bouche est exceptionnelle. Avec du fromage (époisses, langres).

Un grand Nom et une belle cuvée. A boire maintenant, son apogée.


Mas Saint-Louis – Famille GENIEST
Chateauneuf du Pape « Les Arpents des Contrebandiers » – 2018

Magnifique découverte que j’ai adorée. Grand potentiel sur cette cuvée où la complexité est au rendez vous, sur une texture, ample, dense, charpentée, minérale et fruitée.

Sur des notes olfactives complexes, généreuses, plaisantes et légèrement chaleureuses, les saveurs gustatives sont remarquables, sur les fruits rouges et noirs, les épices en abondances le poivre, le caco, le chocolat et quelques notes de garigues.

Quel équilibre dans ce vin porté sur la fraicheur malgré ses 15 degrés, la longueur et la persistance sont très longues et profondes. La puissance et l’élégance sont au rendez vous.

C’est très bon et il se sera redoutable dans quelques années

Très belle bouteille en devenir. A encaver

Œil : robe rubis pourpre soutenue.

Nez : arômes typiques de fruits rouges alliés à des notes florales.

Bouche : dense avec des tanins fins, qui structurent le vin mais sans excès, ce qui lui permet de garder sa fraicheur. La finale se termine sur les arômes du nez et présente une belle longueur.

Accords mets/vins : terrine de gibier, daube de bœuf, magret de canard, perdreaux aux cèpes, camembert, livarot, époisses.

Une belle surprise pour ce Cru incroyable

FL

François Chidaine – Moelleux – 2016

Je me pose encore la question ce matin : je dirais plutôt demi-sec, sur une texture souple, charmeuse, élégante, riche, minérale, fruitée.

Les notes olfactives sont assez sympathiques, mais pas envahissantes pour ce genre de vin. Les saveurs de poires confites, de pommes granit, de mirabelle, sont charmeuses et riches Mais la tension minérale apporte à ce vin toute la colonne vertébrale dont il a besoin. Les SR peu nombreux protègent notre palais pour ne pas être trop envahissants et opulents.

Œil : Robe limpide et brillante;

Nez : fruits exotiques en particulier fruit de la passion (apporte un équilibre aromatique tout en fraîcheur).

Bouche : fruits exotiques, belle ampleur et longueur en bouche.

Accords mets/vins : Foie gras, Roquefort, tarte amandine aux poires.

Servir à 11-12°C.

  • Nous ne pouvions pas terminer la soirée sans notre ami Francois Chidaine qui a ravi nos papilles avec ce Moelleux « plutôt demi sec avec sa teneur en sucre « que » de 22g/l ». Une valeur sûre.

Une surprise pour la fin : Un Magnum de Hautes-Côtes de Nuit 2014 du Domaine Vincent Lédy.

Notre invité Kenny voulait nous faire partager cette cuvée d’un jeune talent bourguignon que j’avais rencontré il y a quelques années.

Ce 2014 est son deuxième millésime, sur une année compliquée.

La texture est complexe, ronde, fruitée, minérale et les notes olfactives sont fruitées et généreuses.

Les saveurs gustatives sont fruitées, sur le cassis et la mure avec quelques notes épicées et de violette.

La longueur et la persistance sont moyennes et le vin reste moyennement en bouche. Les tanins sont encore présents et de légers grains se font ressentir

Un vin qui possède encore de l’énergie et du potentiel nécessaire pour continuer son parcours, sur l’appellation.

 C’est très bien fait. Il était difficile pour lui de passer derrière les deux belles bouteilles mais il a fait le job et s’en est bien sorti. Nous aurions du peut être le mettre en premier.

Notre ami Kenny Briand du groupe Wine Not? nous a régalé avec ce Bourgogne

Nous aurions peut être pu ouvrir ce vin 6h avant pour l’aider à s’ouvrir..


Voilà une superbe soirée où les échanges et les partages ont été nombreux.

Un grand merci à tous, et merci à Kenny pour sa présence, sa générosité et sa présence. Sa vision du vin a été très appréciée par nos adhérents. Nous avons maintenant dans notre groupe deux parisiens qui font aussi partie du groupe « amateurs de grands crus wine not »,

Au plaisir, d’accueillir d autres participants de ce groupe. Chez nous la convivialité, le partage et l’envie d apprendre sont notre image et notre vitrine.

JOYEUX NOEL

Soirée formation : Vignobles et vins de Bourgogne

Pour cette soirée, je me glisse parmi les participants pour assister à un cours d’Olivier Delorme, que j’ai choisi, pour former nos adhérents et futurs adhérents afin d’apprendre les bases essentielles de l’œnologie.

Ce cours me rappelle mes premières soirées ou je formais, pendant ces 5 dernières années, tous les adhérents qui sont passés à la PCVT.

Je peux confirmer à ceux qui sont avec nous, qu’aujourd’hui, nous leurs avons transmis les bonnes bases.

Donc pour en revenir au cours, les participants ont pu apprendre et découvrir les cinq régions, les appellations, le classement des climats, les cépages, la lecture d’une étiquette et bien d autres choses,

Bref tout ce que doit savoir un néophyte qui démarre, pour découvrir ces régions si convoitées.

Ils ont pu apprendre la différence entre le classement de la Bourgogne (terroirs) et celui du Bordelais (Foncier), qu’ils découvriront plus tard lors d’une soirée.

À travers cette soirée, ils ont appris aussi, les différentes étapes de l’histoire de la Bourgogne, de sa création il y a des millions d’années jusqu à nos jours avec la reconnaissance au patrimoine mondial de l’Unesco.

En gros un cours très complet, riche en informations, pour que le dégustateur soit bien armé pour la suite. Car oui ils seront des consommateurs pour le futur.

Ensuite nous attaquons la dégustation.

Je trouve qu’elle est judicieuse, car nous découvrons les 5 régions, les cépages, l’impact du climat sur les récoltes et le travail du vigneron au chai.

De plus cette dégustation est sur le millésime 2021 (très compliqué). Je le confirmerais plus tard dans mes commentaires de dégustation.

Nous pouvons aussi nous rendre compte du travail avec les élevages et l’importance de celui ci sur ce millésime si compliqué ou toutes les régions ont été impactées.

Je dirais, que pédagogiquement, le dégustateur est bien armé pour le futur.

Bien sûr, on est un peu perdu au départ comme me le diront certains en partant, avec tout ce langage. Mais ils sont tous ravis d’être avec nous.

Cela me conforte dans mon choix d’avoir créer cette association pour notre commune et ses alentours.

L’œnologie abordé comme cela devient une culture que tout le monde peut découvrir, passionné ou pas.

Je pense qu’avec Olivier Delorme, nos adhérents et futur adhérents ont de beaux jours devant eux pour découvrir le monde du vin.   

Ma dégustation n’est pas sévère, mais le constat que 2021 est très compliqué et que les miracles sont rares …

Didier Scanvion

Domaine Geoffroy Chablis 2021

Voici un chablis qui reste quand même un peu minéral, droit, élégant, rond, plaisant, mais qui manque un peu d’énergie.

Les aromes olfactifs sont timides et flatteurs, comme les saveurs gustatives, de fleurs blanches, de pèches blanches, d’agrumes citronné, de beurre, d’amande fraiche.

La persistance en bouche est très moyenne, voir courte.

Le vin ne reste pas en bouche.

Je confirme qu’il faudra le déguster assez vite dans les 3 ans maximum


Domaine Gaillard Pouilly Fuissé 1er Cru « Les crayes »  2021

Ce Pouilly reflète bien ce millésime compliqué.

Nous découvrons toute la difficulté de la maturité de la récolte.

Le vin reste plaisant, un peu rond, léger avec un manque d’énergie.

Les notes olfactives sont assez timides.

Les saveurs gustatives très peu complexes, sur les fleurs blanches et des fruits blancs à noyau avec une légère pointe de minéralité. La persistance en bouche est très courte.

Nous percevons quelques sensations salines.

Bon à boire rapidement dans les 3 ans


Cave des vignerons de Buxy «  mille buis »   Montagny 1er cru «  Les Coeres »  2021

Pour 2021, il s’en sort très bien.

Un vin plaisant, agréable, élégant, gourmand, frais, légèrement gras.

Les aromes olfactifs sont très généreux, séduisants comme les saveurs gustatives, de fruits jaunes, de beurre, d’amandes, de fruits secs.

La persistance est assez longue, et profonde.

Nous avons une belle minéralité et de la fraicheur.

Un beau vin bien fait… cela peut tenir 5 à 7 ans


Domaine Mazilly Meursault «  Les Meurgets »  2021

Ce Meursault est charmeur, élégant, fin, salivant.

Les aromes olfactifs sont complexes et agréables.

Comme les saveurs gustatives, ou le boisé est subtil et élégant, accompagné, de fruits jaunes et blancs, de beurre, de vanille, d’amandes fraiches.

C’est un vin élégant et élancé .il reste bien en bouche

Jolie persistance avec quelques notes salines.

 C’est bien fait et bon, le boisé apporte tout son charme à cette cuvée à déguster maintenant ou dans les 5 à 8 ans.


Pour les blancs, heureusement qu’Olivier avait ciblé les 1 er crus et des élevages subtils sur les deux derniers, car 2021 est vraiment compliqué.

Le conseil que je donnerais, c’est surtout de déguster vos vins avant de les acheter et de visez assez haut en gamme pour les conserver un peu.

Ce ne sera pas un millésime de garde. Ma critique est un peu sévère, mais je reste égal à moi-même, le dégustateur doit être au courant, même quand c’est difficile.

Amis vignerons il y aura des jours meilleurs ou la nature vous aidera


Les rouges

Domaine Mazilly Pommard «  Les Moizons »  2021

Un pommard élégant, léger, qui manque aussi d’énergie et de muscles.

Les aromes olfactifs sont généreux, frais et gourmand,

Les saveurs gustatives agréables, sur la griotte, la framboise.

Des notes d’élevages pas trop marqué.

Ce n’est pas du tout complexe et la persistance reste très limitée et courte.

Le vin est agréable mais ne reste pas en bouche.

Pas de profondeur : oui cela manque cruellement de peps et de muscles, 

On va le boire dans les cinq ans et l appellation qui est sur l étiquette lui donnera un peu plus de charme et de réputation pour les personnes qui le dégusteront


Après plusieurs 2021 dégustés sur plusieurs régions, même constat :  dégustez avant de vous lancer dans vos achats.

Même pour ceux dont vous avez l’habitude, le vin n’est pas un copier /coller !

Il fait cuisiner tous les ans avec ce que la nature nous a donné.

Même les grands chefs ont eu du mal.

Mais les bons commerçants arriveront à tous vendre car la récolte est faible donc rare…


Domaine Guy et Yann Dufouleur  Fixin 1er cru Monopole «  Clos du Chapitre »  2020

C’est 2020 : un peu de réconfort dans cette soirée avec ce Fixin très élégant, fin et puissant.

Nous avons de la mâche.

C’est concentré comme le nez, avec ces aromes olfactifs et ces saveurs gustatives de griottes bien mures, de framboises, de petits fruits noirs, de pivoines.

L’élevage subtil qui accompagne l ensemble, la persistance en bouche est remarquable.

Le vin est profond et généreux.

J’ai adoré.

Belle découverte que ce domaine à creuser…

La garde à tenir est d’au moins 10 ans minimum si vous êtes patient.


Voilà une soirée fort sympathique.

Merci Olivier pour ce cours très éclairées ainsi que pour la justesse de tes mots et ta sincérité face à ce millésime 2021 si compliqué.

Il faudra vite passer à 2022 pour des jours meilleurs

Bravo aux vignerons qui ont pu faire ce qu’ils pouvaient avec ce que la nature leur a donné !

Soirée Accord Mets / Vin chez Bertrand Haas : Le Mâconnais

Nous ne sommes pas au restaurant mais bien chez lui. Bertrand fait tout de A à Z (même le pain… Un délice). Le concept est très intéressant et c’est parfaitement dans l’air du temps


Bertrand nous a contacté pour nous proposer ses services pour notre association La PCVT.

Le passionné de cuisine et de vins qu’il est nous a tout de suite attiré.

Ce qu’il nous proposa nous convenait parfaitement,et ce soir, pour cette première soirée, nous enfilons notre costume d’épicurien.

Nous sommes 5 de la PCVT autour de la table…

La soirée est alléchante : 6 plats, 6 vins et surtout un repas au vin blanc, en bourgogne, avec une région tout particulièrement appréciée :  le Mâconnais.

Les accords met/vins ne sont pas toujours facile à mettre en pratique. Les paramètres sont tellement complexes et divers que cet atelier sur les blancs du Mâconnais va nous servir à mieux comprendre et mieux cerner tout cet ensemble.


Domaine Guffens  Heynan  Macon Pierreclos 2020

Pour commencer, voici un superbe vin que nous avons apprécié. C’est un vin, complexe, puissant, élégant, charmeur, minéral, légèrement chaleureux et salin. Les notes olfactives sont très généreuses et complexes. Nous sommes sur un boisé subtil et très marqué. Beaucoup de notes minérales et les saveurs gustatives sont fort agréables.  Nous sommes sur des notes florales, des agrumes, des fruits jaunes, un boisé subtil, avec une pointe de vanille. La persistance est très profonde, la bouche est sphérique et très élancée, des notes salines se font apparaître en fin de bouche.

Le vin reste très longtemps en bouche. Tension et élégance ne font qu’un. Bref, c’est très bon !

L’accord se fait sur une verrine de Ceviche. 

Superbe accord, le met adouci le vin. Il lui apporte du gras tout en gardant sa minéralité et sa salinité. Bravo.


Maison Trenel  Pouilly Vinzelles «  Les quarts «  2019 »

Ce Vin n’est pas trop complexe, plaisant, rond, souple, gras, élégant, avec des notes olfactives plaisantes et généreuses. Les saveurs gustatives sont sur les fruits jaunes à noyaux, la pèche, l’abricot, l’amande fraiche.

Nous y trouvons des notes beurrées et un boisé pas trop marqué.

Mais la persistance en bouche est assez courte et ça manque un peu de volume et d’énergie.

Cela reste bon quand même, mais il lui manque un peu de personnalité pour s’affirmer et pour mieux l’apprécier

L’accord se fait avec une terrine de lapin aux noisettes

L’accord était parfait, il apportait même un peu plus de rondeur au vin !  Aucun des deux n’a pris le dessus. Très bel équilibre.


Domaine Sainte barbe  Viré-cléssé « Thurissey »  2016

Un vin complexe, ample, souple, gras et salin.

Les notes olfactives sont très généreuses et sucrées.

Les saveurs gustatives sont charmeuses sur les fruits jaunes, le coing, l’abricot et la mangue.

La persistance est très profonde.

Le vin reste longtemps en bouche et nous avons des sensations salines en fin de bouche.

C’est très bon 

L’accord se fait avec une terrine de pintade

Parfait. La terrine radoucie énormément la puissance du vin, tout en lui laissant tout son charme et sa typicité. C’est remarquable et top  : superbe accord.


Domaine Saumaize Michelin Pouilly fuissé  « Clos sur la roche »  2019  

C’est un vin complexe, très élégant, fin et salin, avec un léger gras et un boisé subtil.

Les notes olfactives sont plus discrètes et vont évoluer tout doucement. Les saveurs gustatives sont remarquables, sur les fruits jaunes et blancs, des notes florales et des fruits secs.

Il y a un boisé très fin et subtil et des notes beurrées. La bouche est très élancée et la persistance profonde. Le vin reste longtemps en bouche.

Quelle finesse en fin de bouche avec ces notes salines qui l’accompagnent. Ce n’est pas une surprise : C’est un très bon domaine, et un très bon vin.

L’accord se fait avec des lasagnes au saumon

La, c’est une autre affaire ! Ce vin est dominé par les lasagnes. L’acidité du saumon prend le dessus.  Ce vin serait plus apprécié sur des mets gastronomiques, plus fins.

Par contre l’accord avec le Mâcon de Guffens Heyman était incroyable. Le plat apportait du gras au vin tout en lui laissant sa typicité et sa puissance…


Domaine Saumaize Michelin Saint Véran «  Les crèches » 2015

Ce vin minéral, élégant, tendu, salin, fruité, est remarquable.

Ses notes olfactives sont généreuses, charmeuses et les saveurs gustatives sont remarquables : sur les agrumes, l’orange sanguine, les fruits jaunes et enfin les épices. 

La persistance est profonde et remarquable.

La tension apporte beaucoup de fraicheur à l’ensemble.

Des sensations salines se font apparaître en fin de bouche. Superbe vin.

« Avec conviction et rigueur, Roger et Christine Saumaize bichonnent leur petit domaine de 9,5 ha en biodynamie. Conséquence de la progression constante de la qualité des vins, ils n’acceptent plus de nouveaux clients tant la demande est forte »

GUIDE HACHETTE 2021

L’accord se fait avec une tomme de chèvre de Savoie.

Remarquable, le vin garde toute sa typicité en début et milieu de bouche et c’est la tomme qui se fait ressentir en fin de bouche… magnifique accord


Domaine Michel Viré  clessé «  Levrouté «  2017 »

Un vin qui mettra beaucoup de temps pour s’apprécier à sa juste valeur.

Il est très complexe, élégant, souple, suave avec un léger gras.

Ses notes olfactives sont plus généreuses que les saveurs gustatives. Elles sont sur les fruits exotiques, la mangue, l’abricot, les fruits confits, les fruits secs. Sa persistance est assez courte. Les SR sont assez discrets.

Cependant, il manque de charme pour nous séduire. On dirait même qu’il est plat.

L’accord se fait avec une tarte Bourdaloue aux poires

L’accord est délicat. Il faut attendre la fin du dessert pour déguster le vin et pour faire ressortir toute sa typicité.

Le vin reste bon mais pas transcendant ..


« Le digestif » : Un OVNI bourguignon

La cave d’Aze Mâcon Villages « vendanges de la saint martin »

Non nous ne sommes pas en Alsace en regardant la bouteille mais bien en Bourgogne!

C’est un vin très complexe, charmeur, soyeux, tapissant, envahissant, avec un joli gras, et de la minéralité.

Les notes olfactives sont très généreuses comme les saveurs gustatives, de mangue, d’abricot sec, de fruits confits, de fruits secs, de pain d’épices et d’oranges confites. La persistance en bouche est d’une douceur incroyable et très profonde. Les SR sont très nombreux, c’est charmeur et très bon pour finir cette soirée.

Bravo. Superbe cuvée et quelle belle découverte


Voilà, notre soirée se termine très bien. Quels beaux moments de partages et de convivialités entre passionnés, et quelle belle rencontre avec Bertrand, une personne qui mérite d être connu dans le monde du vin tant sa passion est partagé.

Cette passion pour les accords mets vins va certainement faire des heureux dans notre association, la PCVT…

Domaine Baptiste Guyot (Beaune)

Article mis en avant

Je serai bref dans cette publication et je laisse plutôt les adhérents s’exprimer dans les commentaires sur cette soirée.

En Bourgogne, il existe une nouvelle génération de jeunes vignerons et Baptiste en fait partie. Merci Julien Gros de nous avoir présenté Baptiste et Lise. Quelle réussite dans leurs vins ! Pernand, Volany, Beaune, Pommard, tous étaient magnifiques. Cette soirée est le fruit d’un travail accompli entre une région, un domaine, un terroir, un vigneron et deux passionnés que sont Hervé et moi-même pour les mettre dans la lumière le temps d’une soirée.

Bien sûr, je n’oublie pas ceux qui les ont animés.

Didier

Page 1 of 29

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén