Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Catégorie : Pinot gris

Soirée formation : vins et vignobles d’Alsace

Une soirée consacrée aux vins et vignobles d’Alsace ce mercredi 15 Mai pour le groupe Formation avec Olivier Delorme (www.olivier-delorme.fr).

Un vignoble assez homogène, tant par sa configuration car toutes les vignes sont sur la rive gauche du Rhin que par ses cépages finalement peu nombreux.

Mais à noter que la plupart des vins sont nommés par le nom de leur cépage ( Riesling, Gewurtztraminer ,Pinot noir , Pinot gris ,Sylvaner , etc

Notre formateur nous a décrit l’évolution du vignoble dans cette région, ce sont des appellations jeunes et une organisation à 3 niveaux : une appellation Crémant d’Alsace, une appellation Alsace et 51 appellations Grand Cru. La région attend des appellations Premier Cru depuis plusieurs années. Du fait d’un climat très propice la majorité des vignerons travaillent en bio.

A noter aussi qu’en Alsace, on ne parle pas d’assemblage, mais de complantation avec, la plupart du temps, deux cépages .

Intéressant aussi qu’avec le changement climatique, les vignerons reviennent aussi sur des basiques transmis par les anciens pour définir la date de vendange qui tombe en général 100 jours après la floraison.


Coté dégustation nous avons commencé par un Riesling 2020 La Nef du vigneron Berchtold.

Le riesling est réputé avoir un arôme de pétrole, toutefois avec celui-ci ce n’est pas flagrant.

En bouche c’est minéral avec une belle acidité qui laisse un peu de gras.

C’est très bon !


Ensuite, c’est le moment qu’à choisi Olivier pour placer le rouge car le pinot noir est bien répandu en Alsace.

C’est un vin élaboré par le Domaine Léon Boesch, Les Jardins, millésime 2022 mis en bouteille en novembre 2023.

La robe est très claire, le nez ne révèle pas grand chose.

En bouche c’est acide avec de belles notes de cerise, mais il manque de longueur et de saveur.


Le suivant est excellent :

Pinot gris Silberberg du Domaine Bechtold 2019.

C’est un équilibre parfait entre le le sec et le sucré.

Des fruits blancs  explosent en bouche.

On en redemande !


A suivi un vin spécial :

Klevener de Heiligenstein, cuvée Tentation du Domaine Charles Boch 2022.

C’est un cépage particulier : le Savagnin rose !

Le nez est fin, floral, fruité.

En bouche c’est frais.

C’est très bon.


Olivier ne pouvait parler de l’Alsace sans lui :

un Gewurztraminer est venu en version Grand Cru Engelberg du Domaine Bechtold millésime 2018.

Le nez est très fin, un peu mielleux.

En bouche c’est complexe, rond, on a de la compotée de fruits exotiques.

C’est très bon !


Enfin nous avons dégusté un Riesling Vendanges tardives 2018 Domaine Sperry.

C’est excellent du premier nez à la fin de longueur en bouche : 

des fruits exotiques, passion, ananas, …,

c’est un moelleux frais.

On ne pouvait terminer mieux.


En bref une très belle soirée avec une photo de groupe pour conclure cette saison avec Olivier avant l’assemblée générale de Mi juin.

Domaine Agathe Bursin, Pinot Gris, « Grand Cru Zinnkoepflé » 2020

Quelle ampleur

Le premier nez assez discret se fera attendre, il sera sur la réduction, la banane séchée, le litchi, les fruits exotiques (papaye mûre, fruits de la passion), la poire, les épices (vanille), les fleurs (chèvrefeuille, tilleul). Le second nez sera sur le miel, la cire, les fruits jaunes, les épices, l’acacia, les fruits confits, la levure.

L’attaque est souple, suave, très tapissant. L’équilibre est harmonieux avec une jolie fraicheur où les SR se font bien ressentir, avec une acidité hyper discrète voir absente. L’allonge et la persistance sont assez souples et profondes sur un joli gras qui les accompagne. L’empreinte finale est en phase avec le nez, quelques notes fumées viennent accompagner l’ensemble en fin de bouche.

Une très jolie cuvée qu’il faudra attendre. Elle s’apprécie déjà bien, je confirme que ce millésime solaire se fait ressentir sur cette cuvée, c’est vraiment …

Très bien / Excellent

Domaine Agathe Bursin, Pinot Gris, « Grand Cru Zinnkoepflé » Vendanges Tardives 2015

Nez explosif sur l’exotisme, le miel, les fruits confits.

La salivation est magnifique, aérienne, pas du tout envahissante. Ca part dans tout les sens dans la bouche !

La matière est onctueuse, partagée avec ce moelleux bien présent et ce liquoreux qui commence à peine à se découvrir.

Alors que votre esprit subit une magnifique émotion, l’équilibre est un chef d’oeuvre, très précis. Le fruit, les SR en masse ne font qu’un. Quelle persistance en bouche, une longueur qui n’en finit pas.

QUEL VIN ! A consommer sans rien, juste pour le plaisir de passer un bon moment. Le vin de la soirée.

101g SR, L, 13%

Ma note 4,5/5  La PCVT 3,9/5 

Alsace : Présentation du domaine Agathe Bursin  Vendredi 14 décembre 2018 Img_2815

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén