Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Découverte de Cornas à travers quelques cuvées

Nous nous retrouvons en petit comité pour cet atelier. 18 dégustateurs seront présent pour analyser et apprécier cet atelier préparé par notre ami Jean Louis Coste (Cave Coste). 8 vins vont se succéder.

Allez, c’est parti pour une belle soirée.

Voilà une soirée terminée, une de plus, avec de jolis Cornas, certains devront patienter en cave, d’autres vous apporteront du plaisir immédiat comme ceux de Vincent Paris, Gaillard et Courbis. Les Cornas sont de sacrés R/Q/P à comparer à d’autres appellations de la région.

Merci encore à Jean Louis pour cet atelier très bien fait.

Didier

Précédent

Domaine Courbis, Cornas, « Sabarotte » 2012

Suivant

Domaine Bernard Millot, Beaune, « Clos les Longes » blanc 2019

  1. Anne M

    Belle sélection de cavecoste en Côte du Rône Septentrional avec un de mes cépages préféré: la Syrah!
    Je connaissais la saveur « Umami » en cuisine japonaise notamment, mais là j’ai découvert qu’on utilisait aussi ce terme pour les vins!
    Et donc quand on ressent le vin sur le bout de la langue, c’est l’umami, et si pas sur le bout de la langue& sur les côtés, c’est le terroir!

    Mes 2 coups de coeurs sont tous les 2 produits avec des grappes 100% éraflées, donc pour ma part ce sont:
    1) GRANIT 30 2018: vin excellent!
    Equilibre, intensité, complexité aromatique (fruits noirs, végétal, épices,poivre, champignon…),Belle longueur en bouche, vin fin, soyeux,rond, fruité
    *umami sur le bout de la langue*
    => parfait avec une épaule d’agneau au thym!
    2) PIERRE GAILLARD 2016: Excellent!
    fait avec des vieilles vignes de plus de 70 ans 100% égrappées
    encore une fois, complexité aromatique :fruits noirs, poivre, violette, champignons, kirsch,*umami sur le bout de la langue*, doux, soyeux, frais, rond
    J’ai moins aimé les autres:
    – l’Elégance du Caillou 2018, bien que vieilles vignes que j’ai trouvé moins agréable en bouche
    -Equis 2016 que j’ai trouvé bon, mais plus rèche, manque de rondeur
    -Dumien-Serrette 2016 les tanins manquaient de souplesse pour moi
    Merci beaucoup pour ces vins très intéressants!

  2. Loic

    De très belles découvertes autour du Cornas, avec une préférence pour le Pierre Gaillard 2016, très enrobant, plein de fraicheur avec une légère amertume en fin de bouche.
    Les autres domaines étaient également des dégustations très intéressantes ; certains étaient probablement encore un peu jeunes comme le Vincent Paris Granit 30 mais celui-ci, très en rondeur, m’a laissé une bonne impression.
    Introduire dans cette dégustation l’umami a également été une découverte et aura le mérite de consolider notre capacité d’analyse.
    Merci à la PCVT pour l’organisation de cette soirée.

  3. Jean Michel

    Très belle soirée autour d’une appellation peu connue et qui est très intéressante et plaisante .
    J’ai noté sur tous les vins , une astringence qui varie de forte à trés discréte et des vins assez puissants (syrah oblige) mais agréable .
    Merci encore à Didier et Hervé de nous avoir fait découvrir ce beau vignoble .

  4. Sandrine

    Très belle soirée autour de l’appellation Cornas, et une nouvelle saveur à appréhender l’umami. Merci à Didier et Hervé de nous faire découvrir outre cette saveur, comment l’apprécier. Pour ma part après quelques échanges culinaires sur les glutamates et les plats japonais, j’ai beaucoup apprécié le Granit 30, très agréable, doux en bouche, ainsi que le Pierre Gaillard 2016, plus enrobant, un petit côté velour « cotelé » ;), mais ma préférence va sur l’equis 2016. Au plaisir d’un nouveau partage et d’une nouvelle découverte.

  5. Très belle sélection par cavecoste.com, avec le cépage Syrah dans toute sa splendeur. Nous avons échangé sur cette saveur Umami permettant de détecter si le vin offre tout son potentiel pour être apprécié à l’instant de sa dégustation.
    Ma préférence se présente en quinté cette fois, appréciant vraiment cette appellation. J’ai bien aimé Vincent Paris, Pierre Gaillard, Domaine des Lises (que j’ai pu terminer le lendemain et qui présentait encore plus de fruit et finesse), Tardieu-Laurent et Domaine Courbis.
    Intéressant de comparer ceux en égrapage total ayant aucune astringence des autres demandant parfois une projection de quelques années pour assouplir la matière de façon à les apprécier davantage.

  6. Hervé

    Superbe atelier avec la découverte de la petite appellation Cornas, petite en surface mais grande pour la sublimation de la Syrah.
    Nous avons pu découvrir que le Granit 30 de Vincent Paris et Cornas de Pierre Gaillard pouvaient se déguster jeune sur les fruits avec des tannins très fins, un soyeux grâce à un éraflage a 100%. Par contre, les tannins plus poussés, le boisé et la grappe entière peuvent très bien se fondre, après plusieurs années de garde, avec les arômes de fruits, l’arôme et donner de superbes vins équilibrés tout en concentration comme ce fut le cas avec le Cornas vieilles vignes de Tardieu-Laurent et La Sabarotte de Courbis. Top !!
    Encore merci à Jean-Louis de Cave Coste pour la préparation de ce superbe atelier qui nous a fait découvrir toute l’étendue de l’appellation Cornas

  7. Marie Strajnar-Priester

    Une très belle soirée pour l’appellation Cornas. Nous n’avons dégusté que des vins comme toujours d’excellente qualité dont certains feront désormais partie de ma cave… mon tiercé gagnant : La Sabarette 2012, le 4e vin dégusté issu d’une coopération de 2 vignerons et enfin le Granit 30.

    • Alexandra

      Très belle soirée à la découverte du Cornas qui contrairement à mes préjugés s’est avéré un vin très soyeux et savoureux, voire confortable. Je suis impressionnée par le temps de garde des vins dégustés lors de cette soirée.
      Je les ai tous appréciés, certains devant attendre avant l’apogée. Ma préférence est allée au domaine Courbis 2012, Tardieu vieilles vignes 2015, Equis 2016, Pierre Gaillard 2o16 et Vincent Paris 2018 Granit 30. Intéressant de comparer les différents degrés d’eraflage.
      Merci Didier et Hervé pour la préparation de ce superbe atelier, merci à Jean-Louis de Caves Coste pour cette sélection.

  8. Samuel

    Encore un autre voyage, cette fois ci du côté de l’Ardèche. Découverte du Rhône nord qui n’a rien à voir avec le sud .
    Première fois que l’on testait l’umani , le confort
    Le Vincent Paris m’a plus mais lorsque que l’on est passé aux autres vins , son nez avait une réduction , sûrement l’ouvrir en avance .
    Le Julien Pillon m’a beaucoup plus malgré sa légère astringence. Tout comme le Gaillard, Equis , Dumien, . La rafle est gênante et amène trop d’acidités.
    Le Tardieu vraiment très bien confortable, épicé, rond , bien équilibré.
    Le Courbis remporte la palme avec un beau travail.
    Merci à Didier et Hervé pour cette belle soirée.
    Au prochain voyage

  9. Marie Lise

    Cornas de Pierre Gaillard très confortable, sur ses fruits noirs fut mon préféré de la soirée. Le parfum du Patou m’a également plu, sur ses notes de cassis, mais encore trop fermé. Le granit 30 m’a surprise par son piquant au bout de la langue, presque perlant, et son parfum de griotte. Bien aérer avant de le boire pour enlever la réduction. Je préfère à la suite de cette dégustation les vins avec 100% d’eraflage

  10. Alain

    Belle dégustations de l’appellation Cornas, avec de très beaux domaines .
    La Sabarotte du domaine Courbis est pour moi le plus abouti, suivi du Granit 30 bien équilibré sur les fruits, les épices, des tanins fins et un terroir bien présent et du domaine Pierre Gaillard qui est plus sur la souplesse et le soyeux et qui se dévoile au fil de la dégustation. Pour les vins du domaine Dumien Serrette, je pense qu’il faut les attendre encore , car fermé pour le Patou et des tanins trop présent pour le Henri.

  11. Pascal Ménard

    Belle dégustation, encore de l’apprentissage pour moi sur la reconnaissance de l’umami. Le domaine Courbis avec La Sabarotte 2012 remporte les suffrages , grâce au fruité des vieilles vignes, et au fondu des tanins. En RQP, je place en premier la cuvée Patou 2016 de Dumien -Serette, sur ses arômes de cassis, et ses concentrés de fruit noir ( le côté fermé est selon moi très partiel, et dans 2 -3 ans tout sera ouvert). Le Cornas de Pierre Gaillard, est très fin et soyeux, particulièrement agréable à boire dès maintenant. Enfin le granit 30 2018 de V. Paris arrive en second en RQP par sa fraicheur et son attaque umami (la réduction qui arrive après le premier nez s’éloigne au fil de l’aération, à carafer sans doute dans sa jeunesse).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén