PCVT

Partage de la Connaissance des Vins et de leurs Terroirs

Présentation – Domaine Arretxea

Article mis en avant

Irouleguy vous connaissez ?

C’est  avec un grand plaisir que nous sommes tous autour de ces tables pour découvrir ce domaine.

Pour cette soirée où nous sommes nombreux, Jean Christophe et Jean Pierre sont aux commandes.

Ils ont préparé la soirée que Thérèse et Michel et leurs enfants nous ont confiée.

Présentation – Soirée formation : vins et vignobles de Bordeaux

Article mis en avant

Voici un petit retour sur la soirée formation de mercredi soir sur le thème Bordeaux où la soirée s’est très bien déroulée.

Encore une superbe soirée ce mercredi 6 Mars pour le groupe Formation avec Olivier Delorme

Présentation – Soirée Rhône Sud

Article mis en avant

Nous nous retrouvons pour une superbe soirée autour des vins de ce superbe domaine dont la notoriété n’est plus à présenter.

Céline Sabon, comme à ses habitudes, nous a gâtés sur la sélection des vins. Nous avions déjà fait une verticale sur les Châteauneuf rouges magnifiques où  nous avions dégusté une mini verticale sur les blancs et une verticale de 5 rouges.

Présentation – Soirée formation : Languedoc-Roussillon

Article mis en avant

Voici un petit retour sur la soirée formation de mercredi soir sur le thème Languedoc-Roussillon où la soirée s’est très bien déroulée.

Encore une superbe soirée ce mercredi 7 février pour le groupe Formation avec Olivier Delorme

Nous nous sommes intéressés au plus grand vignoble du monde, par sa superficie : Le Languedoc-Roussillon.

Présentation – Soirée Rhône Nord

Article mis en avant

Présentation – Soirée formation : Vallée du Rhône

Article mis en avant

Voici un petit retour sur la soirée formation de mercredi soir sur le thème Vallée du Rhône où la soirée s’est très bien déroulée.

Olivier Delorme nous a longuement expliqué l’histoire de la vallée du Rhône, la surface du vignoble ainsi que la technique de production

Le cours portait aussi sur le nombre de vignerons ainsi que sur les méthodes de vinification , toutes très intéressantes.

VOEUX 2024

Article mis en avant

Présentation – Soirée Tour de France spécial Fêtes

Article mis en avant

Voici un petit retour sur la soirée Incroyable d’hier soir sur le thème vin de fête avec un choix de dégustation proposée par Gregory de Vinissimo : pas moins de 10 vins.

Nous avons aussi pu gouter une surprise en Magnum… apporté par un Ami.. LE fondateur de Wine not?

Présentation – Soirée formation : Champagne

Article mis en avant

Voici un petit retour sur la soirée formation d’hier soir sur le thème Champagne où la soirée s’est très bien déroulée.

Olivier Delorme nous a longuement expliqué l’histoire du champagne, la surface du vignoble ainsi que la technique de production

Le cours portait aussi sur le nombre de vignerons ainsi que sur les méthodes de vinification champenoise, toutes très intéressantes.

Présentation – Soirée BEAUJOLAIS : millésime 2013 : 10 ans apres

Article mis en avant

Après avoir parcouru le beaujolais de long en large à travers plusieurs ateliers pendant ces 5 ans  , notre ami Laurent, de Beaujoloire, nous à préparé un atelier sur le millésime 2013.

Que de belles surprises…

Présentation – Soirée Ouverte à tous : La découverte du Beaujolais comme on ne le connais pas…

Article mis en avant

Hier soir, première soirée conviviale, ou nous faisions découvrir les Crus du Beaujolais.

Les portes de l’association était ouverte à l’extérieur. On est même venu de très loin , et même de la capitale…

Présentation – Soirée formation : Vignobles et vins de Bourgogne

Article mis en avant

Pour cette soirée je me glisse parmi les participants pour assister à un cours d’Olivier Delorme, que j’ai choisi, pour former nos adhérents et futurs adhérents afin d’apprendre les bases essentielles de l’œnologie.

Ce cours me rappelle mes premières soirées ou je formais, pendant ces 5 dernières années, tous les adhérents qui sont passés à la PCVT.

Je peux confirmer à ceux qui sont avec nous, qu’aujourd’hui, nous leurs avons transmis les bonnes bases.

Didier Scanvion

Présentation – Soirée Accord Mets / Vin chez Bertrand Haas : Le Mâconnais

Article mis en avant

5 bonhommes de la PCVT autour de la table.

La soirée est alléchante : 6 plats , 6 vins, et surtout un repas au vin blanc , en bourgogne ,

Allez, c’est parti pour ce cours sur

Accord mets /vins..

Présentation – Soirée MARGAUX : Domaine Bel Air Marquis d’Aligre

Article mis en avant

Soirée exceptionnelle, domaine exceptionnel.

Le décor est planté avec cette verticale du Château Bel Air Marquis d’Aligre, BAMA pour les intimes.

Les vins de Mr Boyer (93 ans) ne voient pas le bois et sont élevés 3 ans en cuvés bétons. 

Ils ne sont seulement commercialisés qu’au bout de 10 à 12 ans suivant les millésimes..

Présentation – Soirée Sancerre : domaine du Pré Semelé

Article mis en avant

Découverte du domaine du Pré Semelé , de superbes Sancerres blancs sur la minéralité. Les terroirs des Terres Blanches et des Caillottes se sont bien exprimés dans le verre. Ce sont de très beaux sauvignons .

Encore un domaine plein d’avenir avec Soleme , Julien et Clément.

Présentation – Soirée Initiation à la dégustation

Article mis en avant

Olivier Delorme a su captiver l’attention de tous les participants en commençant par mettre en avant que le vin, c’est avant tout une affaire de plaisir.

Il nous a donné sa méthode pour déguster. Toutes ses explications, tant sur le vin, le sol, le raisin, l’élevage sont teintées d’humour.

Présentation – Soirée Vins italiens : voyage

Article mis en avant

Dernière soirée pour les 2 premiers groupes autour d’une sélection de vins italiens.

Beaucoup de cépages d’origine française (Cabernet Sauvignon, Pinot noir, Merlot, Chardonnay, etc) ont été implantés depuis les années 80 dans de nombreuses régions italiennes.

On peut traditionnellement diviser l’Italie viticole en 4 grands territoires géographiques avec les régions administratives liées :

  • L’Italie Septentrionale : Val d’Aoste, Piémont, Lombardie, Vénétie, Trentin Haut Adige, Frioul Vénétie Julienne, Ligurie, Emilie Romagne.
  • L’Italie Centrale : Toscane, Ombrie, Latium, Marche, Abruzzes.
  • L’Italie Méridionale : Campanie, Calabre, Molise, Basilicate, Pouilles.
  • Les îles : Sicile (et Pantelleria), Sardaigne.

Soirée Vins étrangers

Article mis en avant

Dernière soirée hier soir pour le groupe 3 avec cette sélection de vins étrangers.

Merci Eric Bernardin pour la sélection subtile. Nous avons voyagé en Espagne, Afrique du Sud, Allemagne, Hongrie, Portugal, Argentine, Pérou, Ile de Madère.

Mon coup de cœur pour cette soirée étant le domaine de Tacama au Pérou. Une confirmation pour l’avoir dégusté il y a quelques années.

Pendant ces deux ans, j’ai pris beaucoup de plaisir avec ce groupe 3, je leur ai transmis beaucoup de base et de marqueurs pour pouvoir continuer leurs parcours œnologique.

Didier

Domaine Baptiste Guyot (Beaune)

Article mis en avant

Je serai bref dans cette publication et je laisse plutôt les adhérents s’exprimer dans les commentaires sur cette soirée.

En Bourgogne, il existe une nouvelle génération de jeunes vignerons et Baptiste en fait partie. Merci Julien Gros de nous avoir présenté Baptiste et Lise. Quelle réussite dans leurs vins ! Pernand, Volany, Beaune, Pommard, tous étaient magnifiques. Cette soirée est le fruit d’un travail accompli entre une région, un domaine, un terroir, un vigneron et deux passionnés que sont Hervé et moi-même pour les mettre dans la lumière le temps d’une soirée.

Bien sûr, je n’oublie pas ceux qui les ont animés.

Didier

The big match of Montlouis sur Loire « Jacky Blot vs François Chidaine »

Article mis en avant

La seule soirée du mois de mai et quelle soirée avec « The big match » préparé par notre ami Gérald de « Vins et indépendance »  à Nantes. Les deux vignerons ne sont pas au courant de cet atelier et le seront plus tard.

Nous présenterons 4 paires, les 22 juges qui seront dans la salle devront à chaque paire désigner leur vin préféré. Pas de match nul, toujours un gagnant. A la fin de la soirée sera aussi désigné le vin de la soirée ainsi que le classement final des 8 vins présentés.

Allez c’est parti pour un match de 3 heures sur le central de la MSV.

Sur ce premier match, que ce fut dur de sortir le gagnant. Ma préférence a été pour la cuvée de Jacky Blot, la persistance finale sur ce joli boisé subtil ne nous laisse pas indifférent, la cuvée de François Chidaine a manqué d’un poil d’énergie pour le dépasser. Ces deux première cuvées démontrent bien que nous avons à faire à deux styles bien différents. Cela promet pour la suite.

Résumé des 22 dégustateurs :

  • Jacky blot : 12
  • François Chidaine : 10

Deuxième match très serré, il m’a fallu beaucoup de temps pour me prononcer. Les deux cuvées sont très proches l’une de l’autre, j’aurais mis un match nul, mais comme il fallait se prononcer, j’ai choisi le Clos de Mosny de Jacky Blot. Ces deux vins sont remarquables, pour moi le Clos de Mosny est le vin de la soirée.

Résultat des 22 dégustateurs :

  • Jacky Blot : 10
  • François Chidaine : 12

Là aussi, il a fallu se prononcer, les deux cuvées étaient très proches l’une de l’autre malgré le résultat final de l assemblée. Mon cœur cette fois ci a penché pour François Chidaine, juste pour la rondeur finale qui a fait la différence, mais attention, le vin de Jacky Blot n’était pas dans une phase propice pour l’emporter. Il sera bon de revoir ce match dans quelques années, car le jeu en vaut la chandelle, pour moi « Les Bournais » est le deuxième vin de la soirée.

Résultat des 22 dégustateurs :

  • Jacky Blot : 7
  • François Chidaine : 15

Sur ce dernier match, mon choix a été direct, le vin de Jacky Blot est très charmeur et se déguste très bien maintenant. La rondeur est cette fois-ci au rendez-vous, cela fait la différence ou en face le vin de François Chidaine est trop complexe à ce stade de la dégustation. La bouteille n’est pas dans une phase favorable, la rondeur a fait la différence, comme dans le match d’avant, mon cœur a penché cette fois pour le vin de Jacky Blot. Dans la salle, il n’y a pas eu photo.

Résultat des 22 dégustateurs :

  • Jacky Blot : 17
  • François Chidaine : 5

Quel match ! Il a tenu toutes ces promesses. Les deux grands vignerons étaient au rendez-vous. L’atelier était parfait et le choix des cuvées pour les matchs remarquable et judicieux. Ce fut très serré à chaque fois. Les dégustateurs ont été à la hauteur de l’événement. Les résultats parlent d’eux même. Ce fut un grand combat, à la troisième battle, François Chidaine avait pris un ascendant sur la soirée avec, il faut le dire, un vin qui était fermé en face « Les Hauts de Husseau ». Mais Jacky Blot n’avait pas dit son dernier mot avec « La Bretonnière » qui a coiffé sur le poteau François Chidaine. Mais en face pareil, à l’inverse cette fois, le vin de François Chidaine (Baudoin) n’était pas dans une bonne phase, voir fermé.

Je retiendrais de cette soirée deux très grands vignerons qui nous ont fait passer une excellente soirée. Si nous devions recommencer l’exercice, je pense que le résultat serait encore différent et aussi serré. Messieurs, chapeau bas et bravo pour ce que vous faîtes, et surtout respect de toute de l’assemblée du travail accompli, car au fil du temps, vos vins d’auteur vont se révéler dans nos verres, avec chacun leurs style. Ils ne feront que des heureux autour des soirées entre amis ou en famille, je ne serai pas étonné que l’on en parle pendant des années comme cette soirée qui fut magique pour certains d’entre  nous. Avoir ces deux vignerons dans nos verres lors d’une même soirée reste un privilège qu’il faut provoquer de temps en temps, et surtout apprécier le moment présent.

Score final :

  • Jacky Blot : 45
  • François Chidaine : 43

Voici maintenant l’heure de donner son avis personnel sur le vin de la soirée, il n’y a pas eu photo mais le résultat prouve bien que le match était très serré.

1.Domaine de la Taille aux Loups, Vin de France, « Bretonnière » 20207 voix
2.Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, « Rémus » 20203 voix
2.Domaine François Chidaine, Montlouis-sur-Loire, « Les Choisilles » 20203 voix
2.Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, « Clos Mosny » 20203 voix
2.Domaine François Chidaine, Montlouis-sur-Loire, « Les Bournais » 20203 voix
2.Domaine François Chidaine, Vin de France, « Baudoin » 20203 voix
7.Domaine François Chidaine, Montlouis-sur-Loire, « Clos du Breuil » 20200 voix
7.Domaine de la Taille aux Loups, Montlouis-sur-Loire, « Les Hauts de Husseau » 20200 voix

Didier

==================================================

Nous avons appris quelques jours après cet atelier le décès de Jacky Blot.

Message de Didier : « J’ai perdu un ami et le monde du vin et la PCVT a perdu un grand vigneron visionnaire et d’exception. J’ai une pensée pour sa famille et pour toutes les équipes qui l’entouraient. Repose en paix, tu as fait le job mon Jacky, tu vas nous manquer.« 

A la découverte du Jura

Article mis en avant

Cette soirée où nous partons à la découverte des vins du Jura est assez risquée, voici le commentaire de notre partenaire Vinossimo avec qui cet atelier a été construit : « Le Jura est un monde à part, qu’il faut apprivoiser et c’était un risque pris par Hervé et Didier que de proposer à l’assemblée un large panel de ce qui se fait en Jura. Je suis heureux que, dans l’ensemble, les retours soient positifs. Les vins oxydatifs, par exemple, ne plaisent quasiment jamais à ceux qui les dégustent pour la première fois. En insistant et en faisant des beaux accords (comté ou volaille aux morilles) … on tombe facilement amoureux de ces vins à part… »

Allez, c’est parti pour une série de 10 vins.

Une bulle

Une complantation

Deux Chardonnay d’appellations différentes

Deux blancs ouillés

Un rouge

Deux blancs oxydés

Une douceur

Et la photo de famille !

Les vins boisés, cela donne quoi dans le verre ?

Article mis en avant

Voici un atelier assez complexe, où nous écarterons les saveurs primaires, les sols, pour nous concentrer sur les types d’élevage apportés aux vins. Quand j’ai demandé à Eric Bernardin de nous préparer l’atelier, la tache n’était pas si évidente. Je le confirme avec cette dégustation déstabilisante, on part dans l’inconnu, on manque de repère, entre joie, émotions et déceptions.

Bienvenue dans un univers très complexe où parfois nous ne comprenons pas le choix du vigneron, un chemin semé d’embuches avec un brouillard assez conséquent sur certaines cuvées.

Allez c’est parti avec 4 blancs, 4 rouges, 1 moelleux et un vin muté.

Que dire de cette série, sincèrement pas trop d’émotions sur ces blancs, ce n’est pas ce que je recherche, c’est même déstabilisant, j’en garderai plutôt un souvenir critique mais le but étant l’apport du bois sur le vin, donc un coté plus technique que savoureux, je passe mon tour sur ces 4 blancs.

Voilà une soirée qui se termine et qui te pose beaucoup de questions. Etais-je en forme hier soir, alors je n’étais pas le seul autour de la table ? Mon palais et mes marqueurs, étaient-ils à l’arrêt ou au vestiaire ? Je n’étais pas le seul dans la salle.

Bref, une soirée qui te remet tout en cause dans l’univers du vin dont tu crois tout savoir. Mon impression sur cette soirée est assez mitigée, peut-être pour la première fois, suis-je devenu chiant, pointu, exigeant sur les blancs ? Je n’ai pas accroché sur les rouges beaucoup plus. Les vins étaient plaisants. Le Jurançon pour moi était le vin bien au-dessus de tous et de très loin. Quand au Rivesaltes, il était bien difficile après ce long chemin laborieux pour mon palais de l’apprécier à sa juste valeur.

Bref, l’intérêt de la soirée était l’apport du bois dans le vin, la réponse était apportée, mais j’imagine que notre ami Eric a dû passer du temps pour nous sortir un atelier hyper technique où malheureusement nous écartons les saveurs primaires au dépend de l’accompagnement.

Un grand merci Eric, tu n’étais pas dans les bouteilles, ton choix a été judicieux et ta mission accomplie  malgré mes retours assez critiques et je pense que je ne serais pas le seul, mais tout ceci fait partie de la dégustation et il faut être toujours égal avec soi-même et donner son avis sur ses impressions, qu’elles soient positives ou négatives.

Pour votre info, Hervé avait préparé cet atelier, et je lui dis bravo pour toutes ces soirées techniques qu’il a préparé, elle sont top ! Pour chacune d’elles, je me suis mis totalement à la place du dégustateur et j’ai fait à chaque fois abstraction de la fiche technique pour mieux comprendre ces vins. J’étais vraiment dans une dégustation à l’aveugle.

Un grand merci à toi et Eric pour votre travail, qui n’est pas parfois apprécié à sa juste valeur par nos adhérents. Malheureusement, c’est le coté ingrat de la vie associative.

Didier

Découverte du domaine Baptiste Guyot

Article mis en avant

J’ai découvert ce domaine grâce à notre ami Julien Gros sur Wine Paris, il y a deux ans. Quand, avec Hervé, nous avons dégusté la gamme, on a pris très vite rendez vous, car quelque chose c’était passé dans nos  têtes, et quand c’est comme cela, on se trompe rarement. Alors, le rendez vous a été pris, les cuvées étaient au repos pendant un an dans une de nos caves, et voici le moment attendu de les présenter à nos adhérents. Nous avons pu avoir toute la gamme, vraiment une chose très rare de nos jours en Bourgogne.

Allez c’est parti avec 9 vins au programme, 2 blancs et 7 rouges sur la Côte de Beaune. Les vins sont présentés en paire et en triplette pour mieux comprendre les climats et la différence entre les villages et les premiers crus.

Les Pernand Vergelesses blancs

Les Pernand Vergelesses rouges

Les Beaune 1er cru

Les Volnay

Voilà une très belle soirée que beaucoup d’adhérents ont apprécié. Je dirais même tous, une très belle gamme, avec malheureusement deux vins qui ne se sont pas livrés comme on l’espérait, ils étaient serrés, mais le potentiel est bien présent. Les Pernand qu’ils soient blancs et rouges sont superbes quand aux Beaune, ils étaient remarquables, finesse et élégance, le top avec une mention **** pour les Grèves, magnifique terroir. Les Volnay étaient aussi pas mal, plutôt féminins et aériens, mais difficile de passer derrière les Beaune premiers crus qui étaient eux sur la densité, la finesse et l’élégance. En tous cas, je retiens surtout une très belle expression des terroirs dans chaque cuvée.

Bravo Elise et Baptiste, remarquable travail avec de superbes rapports qualité/prix/plaisir, il existe encore en Bourgogne des pépites méconnues comme ce domaine. Ne changez rien, tout est parfait y compris les prix, c’est comme les coins à champignons, il ne faut pas trop en parler et le crier sous les toits.

Didier

Vendanges égrappées, vendanges entières, ça donne quoi dans le verre

Article mis en avant

Nous nous retrouvons en petit comité pour cet atelier, avec des dégustateurs curieux et qui ont envie de progresser dans leur culture du vin. Eric Bernardin nous a préparé cet atelier aux petits oignons. Pour cet atelier pédagogique avant tout, au programme 5 cépages avec 5 doublettes et un petit jeu pour trouver quels vins sont en vendanges entière ou égrappées.

Allez c’est parti pour un bon moment de convivialité et de partage.

Le gamay

Sur les gamays ma préférence ira sur le deuxième.

Le pinot noir

Pour les pinots noirs, ce sera un match nul, j’ai bien aimé le style de ces deux cuvées.

La syrah

Pour la syrah, ma préférence ira sur le deuxième vin, mais attention nous avions deux millésime différents.

Le grenache

Pour les grenaches majoritaire, ma préférence va au premier, le Carrel a souffert de la première dégustation que j’avais dans la tète depuis sa rencontre avec mon palais.

Le rkatsiteli

Deux vins oranges Géorgien ont des marqueurs olfactifs identiques.

Soirée très sympa en petit comité, avec une superbe présentation d’Hervé, des dégustateurs passionnés, des vins sélectionnés comme il le fallait par Eric Bernardin, les faces à faces étaient très intéressants et enrichissants. Nous pouvions voir dans nos verres la différence et l’impact des choix des vendanges des vignerons, mon coup de cœur final pour cette soirée, le Domaine Le Conte des Floris, j’ai beaucoup aimé cette cuvée.

Voici un atelier qui a permis à nos adhérents de mieux comprendre le choix des vignerons, une soirée très enrichissante en pédagogie et en dégustation.

Didier

Découverte du domaine La Calmette à Cahors

Article mis en avant

Nous nous retrouvons sur deux groupes pour découvrir les vins de ce jeune domaine installé depuis 2016 qui ne cesse de progresser. Je suis donc rentré en contact avec Maya et Nicolas, ils nous ont préparé un atelier avec plein de surprises et des vins surprenants. Au programme 6 rouges, un blanc et un vin muté.

Allez c’est parti dans un monde inconnu de  la PCVT.

Deux vins sur le fruit 

Une expérimentation très réussie

Une cuvée sur deux millésimes chauds

Deux parcellaires

Une complantation en blanc

La douceur pour finir

Un domaine d’avenir

Très belle soirée avec des vins remplis de fraicheur, de croquant et de gourmandise sur les entrées de gamme. Ensuite, des Cahors et des vins de France d’une remarquable souplesse en bouche, des vins surprenants. Sur la fin de soirée avec une complantation venue d’une autre planète, difficile à décrire mais lors d’une conversation téléphonique, Maya m’a donné le secret, le Noual, cépage oublié est majoritaire sur la parcelle, un cépage très compliqué à travailler je suppose, quand j’ai lu la fiche technique, un vin doux, très agréable et charmeur à consommer avec modération. Bravo pour cette découverte.

Les adhérents ont beaucoup appréciés, des Cahors d’un temps moderne avec une très belle expression des terroirs, des jeunes vignerons qui font un travail remarquable de précision et d’innovation. Tout est dans les détails, y compris la forme des bouteilles, et l’étiquette créée à la main par une artiste Alsacienne, au bout de sept ans, depuis qu’ils se sont installés dans la région de Cahors depuis 2016. Pour info, les 2021 en rouge se dégustaient très bien car ce ne sera pas le cas de beaucoup d’autres dans les mois à venir, parole de dégustateur amateur.

Didier

Rencontre avec l’Umami, la 5e saveur

Article mis en avant

Après la rencontre du 3e type de Steven Spielberg, voici la rencontre de la 5e saveur  l’Umami avec notre ami Eric Bernardin de Vins étonnants (je confirme). Dès mon retour de Wine Paris l’année dernière, il m’est venu à l’idée de faire des portes ouvertes pour faire découvrir des vins et des saveurs d’un autre monde à travers l’Umami et la vidéo de Gabriel Lepousez.

Je prend contact avec Eric et il me monte cet atelier qui va nous faire voyager. Les adhérents ne sont pas au bout de leur surprise. Dans la salle, beaucoup de dégustatrices, de dégustateurs curieux, aucun buveur d’étiquettes, des dégustateurs qui ont envie de progresser.

Allez, c’est parti dans l’univers de l’Umami, vont se suivrent 1 bulle, 3 blancs, 2 rouges, 2 vins blancs oxydatifs et 1 vin doux oxydatif.

La bulle

Les blancs

Les rouges

Le monde des vins blancs oxydatifs et des vins doux oxydatifs

Quelle soirée, on a voyagé à travers toutes ces cuvées, un monde inconnu pour beaucoup. L’Umami était présent dans toute les cuvées, c’était savoureux et confortable. Nous avons été au bout du monde avec un vin Mexicain qui pour moi est le vin de la soirée, quelle découverte. Sans parler des vins blancs oxydatifs de l’Espagne où les dégustateurs se croyaient au Portugal, ce sont des vins d’un excellent rapport qualité prix plaisir immédiat. Nous avons fini la soirée avec ce grand vin doux de l’ile de Madère, attention sur l’ile, il n’y a que 5% de domaine de grande qualité alors viser juste. Nous avions bien commencé la soirée avec ce magnifique grand Crémant très proche des grands Champagnes comme Krug. Que dire de ce Gros Plan magnifique où le citron ne quitte pas votre bouche. Les autres vins étaient aussi superbes, comme ce vin du Languedoc sur une appellation moins connue avec des vins commercialisés au bout de plusieurs années. Mais quel bonheur de complexité de découvertes dans cette soirée, là où franchement le dégustateur est en terre inconnue.

Bravo et merci Eric, 10/10 pour cet atelier, dommage pour ceux qui l’ont raté, car seul les adhérents présents pourrons parler et reconnaître de l’Umami dans leur futures dégustations.

Didier

Découverte des régions Provence et Corse à travers des grands noms

Article mis en avant

Nous nous retrouvons avec une vingtaine de dégustateurs, pour la découverte de ces régions, mais surtout pour comprendre les différentes façon d’élaborer le rosé, car avant tout le sud-est de la France est réputé pour ces vins rosés. Au programme, nous aurons aussi 2 blancs et 2 rouges, pour accompagner les 4 rosés sélectionnés.

Allez c’est parti pour une belle soirée remplie de soleil et de fraicheur.

Encore une soirée très enrichissante pour nos adhérents, ils ont pu constater dans un premier temps que de grands vins blancs existaient dans cette région très solaire, où les terroirs ont une grande importance pour que les vins s’expriment à merveille. Même constat sur les rosés où le terroir fut dominateur, les lieux sont bien présents dans les bouteilles, et les fraicheurs complexes ou minérales les accompagnent. Tandis que les rouges étaient charmeurs et remplis de fraicheur. Ces huit vins étaient superbes, et montrent bien qu’il y a de grands domaines dans ces deux régions.

Merci à Yannick Ripoche des Passionnés du vin pour nous avoir préparé cet atelier.

Didier

Verticale sur la Côte-Rôtie du domaine de la Bonserine et le lieu dit « La Viallière »

Article mis en avant

Nous nous retrouvons avec un groupe de dégustateurs éclairés sur cette verticale. Au programme, 7 vins sur des millésimes assez récents, on poussera jusqu’à 2013 pour apprécier des cuvées à leurs apogée. Le travail pédagogique de la soirée va se porter sur le potentiel de garde des vins et la comparaison des uns et des autres par rapport à ce que la nature a laissé au vigneron pour faire la cuisine.

Allez c’est parti pour une soirée très sérieuse sur de très beaux vins.

Voilà une soirée qui se termine, les analyses sensorielles dans la salle ont fortement progressées, le sérieux des dégustateurs étaient au rendez-vous pour apprécier cette belle verticale.

Pour ma part 2016 et 2015 ont un fort potentiel de garde, des vins très équilibrés, il leur faudra du temps pour être à leurs apogées, malgré qu’ils soient déjà très agréables aujourd’hui. Oublions 21019, 2018, 2017 en phase d’équilibre harmonieux, car 2014 et 2013 sont prêts pour être appréciés comme il se doit.

Un grand merci à Jean-Louis Coste pour nous avoir préparé cet atelier qui démontre bien que la Côte-Rôtie dans les parcellaires, c’est vraiment superbe !

Didier

Découverte du Clos du Caillou

Article mis en avant

Après avoir contacté Sylvie Vacheron et ensuite Marilou, nous mettons en place un atelier pour faire découvrir ce magnifique domaine et cette histoire incroyable qui eu lieu en 1936, quand le garde-chasse refusa l’entrée aux personnes de l’IMAO pour reconnaître les terroirs de Châteauneuf. Aujourd’hui, ces terroirs parlent, accompagnent les cépages, pour nous donner de superbes Côtes-du-Rhône avec de forts potentiels de garde.

Allez c’est parti pour cette découverte et découvrir des vins de lieux, 2 blancs et 6 rouges sont au rendez-vous.

J’ai été agréablement surpris par l’équilibre et la fraicheur de ces 2021, un millésime pas facile à penser et à élaborer. Vraiment de très beaux vins autant complexe en bouche qu’au niveau des arômes. Superbe travail au chai, les vins ne sont pas du tout maigres comme certains que j’ai pu déguster sur ce millésime très compliqué.

Trois superbes Côtes-du-Rhône, aussi plaisant les uns que les autres, plus on avance dans la dégustation, plus c’est complexe et riche, l’ensemble reste sur la finesse, l’élégance et l’onctuosité. C’est très bien fait.

Superbe dégustation autour de ces trois Châteauneuf-du-Pape, puissance et élégance sont au rendez-vous, sans parler de la cuisine qui est très bien faite, elle devient de plus en plus complexe et riche au fil de la dégustation. C’est superbe et magnifique pour nos papilles. Bravo !

Quelle soirée, du début à la fin nous sommes tenus en haleine, avec la curiosité de savoir ce que l’on va découvrir dans ces cuvées, les saveurs et les arômes sont très complexes. Aucun vin est en phase avec le nez, c’est remarquable, un atelier qui remet beaucoup de choses en place, et qui nous démontre que l’univers du vin est infini.

Un grand merci Marilou, et à toute ta famille pour ce merveilleux moment de partage. Les 40 adhérents ont appréciés ce grand moment de dégustation, la barre était haute et certains l’ont franchi avec succès. Un domaine et un atelier à faire découvrir à beaucoup de dégustateurs, un grand merci à tous.

Didier

Un cépage, une région

Article mis en avant

Nous nous retrouvons avec le G3 pour cette soirée assez complexe, où à travers un petit jeu et avec l’aide du tableau des maturités des cépages, les dégustateurs devront trouver la région qui correspond au cépage. Pas si évident que cela, même si les cépages sont affichés sur un écran pour les aider.

Allez, c’est parti pour une soirée très animée et surtout très sérieuse, avec 8 vins rouges au programme.

En général, une soirée que les adhérents adorent, cette fois-ci nous avions poussé un peu plus le bouchon, le contenu, avec des vins plus complexes.

Mission accomplie et réussie, merci Gérald (Vins et indépendance).

Pour ma part, très belle soirée, qui nous a fait voyager avec des vins surprenants, les uns autant que les autres. Le choix des vignerons pour faire la cuisine est remarquable, les terroirs et les cépages parlent, une soirée complexe, qui nous font découvrir que le vin est un univers infini où il faut se remettre en cause à chaque fois que l’on rencontre un inconnu. Mes préférences vont au domaine d’Aupilhac, au Roc des Anges, et une mention très bien pour le Clos Roca, un domaine méconnu.

Didier

Découverte du Domaine Julien Gros autour de la montagne de Corton

Article mis en avant

Voilà encore un jeune plein de talent que j’ai découvert lors d’un salon où étaient réunis de jeunes talents Bourguignons. J’avais gouté les vins de Julien à l’époque, il y a 5 ans, et je lui avais dit que l’on se retrouverait. C’est chose faite, nous avons pu présenter 6 vins dont 2 grands crus situés sur la montagne de Corton.

Allez, c’est parti pour une superbe soirée que les adhérents ne sont pas prêt d’oublier.

Quelle soirée, tout y était pour passer une très bonne soirée, des vins superbes et très bien élaborés, et deux GC en pleine forme, que demander de mieux !

Un grand merci Julien pour nous avoir confié tes vins et surtout les GC qui deviennent rares dans les ateliers des clubs œnologiques. Bravo à toi et continue à nous régaler, les adhérents ont appréciés, grand moment pour eux.

Didier

Découverte du Domaine Pierre Gaillard

Article mis en avant

Nous nous retrouvons pour une soirée sur le nord de la vallée du Rhône. Avec Jean-Louis Coste, nous avons décidé de présenter ce domaine car certains adhérents avaient apprécié par le passé certaines cuvées, nous avons donc été plus loin en présentant un large panel de la gamme du domaine en rouge, avec une triplette sur St Joseph et une doublette sur la Côte-Rôtie.

Allez, c’est parti pour une très belle soirée pleine de charme et de plaisir immédiat.

Très belle soirée, de superbes vins de plaisir, de belles Syrah bien mures, un vigneron très attentif à ses vignes, des élevages bien dosés qui apportent  juste ce qu’il faut pour que la cuisine soit bonne et belle. Bref, un régal pour le dégustateur, un domaine que je recommande, une valeur sûre dans le nord de la région.

Didier

Découverte de la GSM  sur le Rhône Sud

Article mis en avant

Reprise hier soir des activités avec un atelier très technique et complexe sur la vallée du Rhône sud. Nous avons pu constater l’impact du terroir sur la GSM, nos adhérents ont franchit un pas de plus avec cet atelier, la porte s’est ouverte sur un univers inconnu où la cuisine est complexe et demande un travail considérable de précision, comparable à la grande gastronomie de notre pays.

De belles choses, une triplette sympa sur Lirac, un Châteauneuf moyen, un Cairanne superbe, un Rasteau d’un bon niveau, et le vin de la soirée sur cette horizontale 2019, le Gigondas de la Maison Tardieu-Laurent.

La GSM est surprenante suivant les terroirs où elle se trouve, surtout suivant le pourcentage de Grenache et les terroirs chauds ou froids, l’exposition des vignes a son importance et le choix des vignerons sur la touche finale est très importante.

Didier

Présentation du domaine Ampelhus et ses cépages oubliés

Article mis en avant

Quand j’ai contacté Jenia et Thibaud voilà maintenant un an et demi, il n’était absolument pas connus, ils venaient de remporter le concours « Terroirs d’avenir ». Comme je suis de près ce concours et tous ceux qui en sortent, je décide de les appeler et de voir de près le projet qu’ils mettent en place. Tout de suite cela m’a intéressé car faire renaître des cépages oubliés est vraiment une très belle démarche, surtout qu’elle fait partie de notre patrimoine culturel, voir au delà,  l’ampélographie est une science vraiment très intéressante et instructive. J’ai pu constaté qu’un certain nombre de cépages avaient disparus pour des raisons climatiques, maturité tardive, rendement, économique, etc… A Montpellier, pas loin de leur domaine, le domaine de Vassal, placé sous la houlette de l’INRA, est un conservatoire mondial où l’on recense près de 2 300 cépages, rien que pour l’espèce vitis vinifera.

Donc, avec Jenia et Thibaud, nous mettons en place un atelier découverte sur ces cépages oubliés, entre temps j’en avais parlé à notre ami Eric B, il est allé sur le domaine, a fait leur connaissance, a dégusté  leurs cuvées, qui sont aujourd’hui référencées chez « Vins étonnants ». Eric, n’hésite pas à nous mettre des commentaires sur ces vins ici, tu pourras certainement dire quelques mots sur ce domaine. Pour ma part, c’est maintenant à notre tour de donner mon  avis, avec 48 dégustateurs répartis sur deux groupes de se prononcer.

Allez, c’est parti pour 8 vins, 4 blancs et 4 rouges (ceux-ci sont ouverts 24 heures avant la soirée).

Première partie : les cépages oubliés

Deuxième partie : les assemblages

Troisième partie : les Muscat petits grains

Pour un amateur, nous sommes toujours en quête de trouver des pépites et les faire découvrir aux autres. C’est ce que je m’efforce à faire depuis quelques années en allant à la rencontre de jeunes vignerons qui débutent ou s’installent. Avec Jenia et Thibaud, je suis tombé sur une perle rare, leur projet de faire ces cépages oubliés m’a beaucoup plu, et en plus, les vins sont très bons, voire excellents. Quel équilibre dans ces vins, la fraicheur ressentie dans chaque vin est superbe et nous fait oublier tout la puissance et teneur en alcool, la précision dans les vins faits par Thibaud se fait ressentir à chaque fois.

Je rejoins Eric B sur son avis sur ce domaine, il mérite d’être connus, je pense qu’ils ne resteront pas longtemps dans l’anonymat. En tout cas, une fierté pour moi de l’avoir fait découvrir à plus de 40 dégustateurs qui ont été séduits par toute la gamme présentée.

Passez de très bonnes fêtes de fin d année !

Didier

Soirée Sud-Ouest

Article mis en avant

Nous nous retrouvons pour faire découvrir cette région au G3 avec ses multiples cépages qui en font sa renommée la Négrette, le Fer Servadou, le Malbec, le Tannat, la Muscadelle, le Loin de l’oeil, le petit et gros Manseng.

C’est parti pour la dégustation.

Juliette

Soirée du bureau avec une découverte dans l’Anjou

Article mis en avant

Une soirée dans le partage, où un membre du bureau nous fait découvrir un domaine familial, géré par Luc et Fabrice Martin, 2 frères vignerons passionnés.

Un domaine de 28 hectares de vignes en AOC Anjou, Côteaux-du-Layon et Savennières. Luc et Fabrice sont la 4ème génération de vignerons de la famille. Ils se sont installés ensemble en 1997 prenant ainsi la suite de leur père et de leur oncle.

Au niveau de la conduite de la vigne, depuis 4 ans, ils ont commencé le labour des sols pour abandonner les produits chimiques autorisés en conventionnel et entament la conversion en agriculture biologique en 2022. Au chai, depuis toujours, ils vinifient en levures indigènes (levures naturellement présentes dans le raisin) et réduisent au maximum l’utilisation de sulfites pour préserver l’éclat de leurs vins.

Allez, c’est parti pour la dégustation de 6 vins.

Très belle dégustation, merci Pascal pour le partage de ce domaine.

Verticale de Moulin-à-Vent « Clos du Grand Carquelin » du Château des Jacques

Article mis en avant

Nous nous retrouvons pour cette soirée sur une verticale sur un lieu prestigieux sur Moulin-à-Vent, 9 vins vont se succéder, et nous allons comparer les millésimes les uns après les autres, et des fois, face à face en revenant sur le millésime antérieur, un exercice très intéressant car il nous permet de comparer l’impact de l’environnement avec son climat sur le lieu et la vigne selon son exposition.

Allez, c’est parti pour un grand moment.

Voilà une soirée qui se termine dans le partage et les échanges, vraiment très intéressant de comparer certains millésimes frais et chauds. Quelle finesse et élégance dans toutes ces cuvées.

Un grand merci à Hervé pour les comptes-rendus.

Hervé, Marie, Didier

Découverte du domaine Trapet-Rochelandet et de l’appellation Gevrey-Chambertin

Article mis en avant

Nous nous retrouvons avec un groupe de dégustateurs pour cette soirée sur Gevrey Chambertin. Les dégustateurs viennent de différents groupes pour assister à cette soirée, l’intérêt de cet atelier est de faire découvrir Gevrey-Chambertin, avec des vins très abordables en bouche sur un millésime comme 2018, et des vins beaucoup plus complexes et sérieux à attendre comme 2016 et 2015.

Pour cet atelier, j’ai fait appel à un jeune vigneron plein de talent et d’avenir, Laurent Rochelandet. Il nous a préparé cet atelier avec soin, donc nous voilà partis pour 7 vins et une belle dégustation, toute la pédagogie de Gevrey va se retrouver dans cet atelier.

Allez, c’est parti avec les 2018.

Voilà donc une soirée qui se termine, sur la puissance et le sérieux des Gevrey-Chambertin. Nous avions commencé la soirée sur la gourmandise et la fraicheur, et ensuite le sérieux nous a rattrapé. Les premiers se gouttaient à merveille dans leur jeunesse, les trois derniers était en attente de jours meilleurs. N’oublions pas que ces vins sont des vins de longue garde, pour des dégustateurs qui découvrent la complexité, ce n’est pas évident, mais tout ceci fait partie de l’apprentissage d’un dégustateur. Le vigneron ne fait pas la même cuisine tous les ans, la preuve en est avec cette soirée.

Un grand merci Laurent de nous avoir fait partager ton travail et ta passion, l’atelier était superbe et très constructif, nous reviendrons sur Gevrey pour ce millésime 2022 qui prend naissance en ce moment.

Didier

Soirée Passionné: Domaine Arretxea

C’est  avec un grand plaisir que nous sommes tous autour de ces tables pour découvrir ce domaine.

Pour cette soirée où nous sommes nombreux, Jean Christophe et Jean Pierre sont aux commandes.

Ils ont préparé la soirée que Thérèse et Michel et leurs enfants nous ont confiée.

Oui nous avons de la chance car ces trois dernières années ont été très compliquées pour eux avec le climat.

Chaque année, ils n’ont malheureusement sorti  que 50% de rendement sur le domaine.

La demande est très forte, ils ne peuvent pas satisfaire tout le monde.

Mais, à la PCVT, nous avons eu la chance d’avoir toute la gamme.

Un grand merci à eux.

Voici un petit mot de leur part pour démarrer cette soirée :

Bonjour 

 Merci pour tout ce remarquable travail, qui va éduquer les curieux  et prolonger notre beau métier. Vous êtes des passeurs, indispensables et cela nous touche et nous encourage à continuer dans ce métier passionnant et difficile aussi.

 A bientôt.

 Bien cordialement.

Michel  RIOUSPEYROUS.

Allez c’est parti pour la dégustation

Nous commençons par une gamme de blancs magnifiques


Domaine Arretxea Irouléguy,  Blanc «Hegoxuri »,  2020

Nez très expressif, très agréable, sur des notes olfactives de fleurs blanches, d’agrumes, de fruits jaunes et blancs et une légère pointe miellée.

La texture est élégante, fruitée, ronde, minérale et les saveurs  gustatives sont en phase avec le nez.

La longueur et la persistance sont très profondes avec une sensation saline en fin de bouche.

Le vin reste très longtemps en bouche : quel confort

L’ensemble est porté par une belle tension.

Des amers très agréables qui ne dérangent en rien la dégustation.

C’est très bon et fait l’unanimité dans la salle

Potentiel de garde  important sur 10 ans.

C’est  MAGNIFIQUE


Deux grands vins blancs de garde

Domaine Arretxea Irouléguy,  Blanc «  Grés »,  2020

Nez plaisant, moins expressif, sur des notes olfactives de fruits exotiques, d’agrumes.

La texture est grasse, minérale, serrée, élégante, dense, pleine d’énergie.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La longueur est assez courte et la persistance assez profonde avec des sensations salines en fin de bouche.

Confort très agréable en bouche, l’ensemble est porté par une acuité assez présente.

Nous avons énormément de tension dans cette cuvée qui possède un très gros potentiel de garde devant elle.

Soyez patient car cette cuvée vous le rendra très bon.

Domaine Arretxea Irouléguy, Blanc  « Schistes »,  2020

Nez très agréable, complexe, sur des notes de fruits exotiques, d’épices, d’agrumes.

La texture est fine, élégante, grasse, minérale, tendre et fruitée. Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez, la longueur et la persistance sont très profondes avec des sensations salines en fin de bouche, avec beaucoup de fraicheur et de confort.

Le vin reste très longtemps en bouche et des zestes de citron vert se font ressentir en  fin de bouche au fil de la dégustation.

L’équilibre de ce vin est magnifique : nous sommes face à un grand vin blanc de garde.

C’est MAGNIFIQUE


Le rosé

Domaine Arretxea Irouléguy,  rosé,  2021

Nez complexe, fruité, généreux, sur des notes olfactives d’agrumes (citron), de petits fruits rouges, fraise, cerise et de la rhubarbe.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez

La longueur est plutôt moyenne comme la persistance qui se montre assez courte.

Je pense que le vin traverse une phase compliquée.

Les marqueurs pour un potentiel de garde me paraissent présents.

Laissons le quelques années en cave et seul l’avenir nous le dira.

N’oublions pas que les vins ont besoin de repos de temps à autre pour repartir plein d’énergie : c’est le cas pour le celui-ci.


Les rouges

L’entrée de gamme et le Dolia sont très intéressants, à comparer par leurs deux élevages différents : la première sur une cuve béton et la deuxième sur des amphores.

Face à face

Domaine Arretxea  Irouleguy, rouge Tradition, 2020

Nez séducteur, plaisant, fruité, sur des notes olfactives de fruits murs, de cassis, de mure, de menthol et d’épices.

La texture est souple, élégante, ronde, gourmande et les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La longueur est assez persistante et les tanins sont souples.

Cela se déguste déjà bien.

Mais laissons-le en cave encore pendant 5 ans pour mieux l’apprécier plus tard.

Belle cuvée d’entrée de gamme avec une maitrise et une précision de l’assemblage.

Au fil de la dégustation, le cabernet franc se fait ressentir en fin de bouche. J’ai bien aimé.

Domaine Arretxea  Irouleguy, rouge  magnum «  Dolia »,  2020

Nez légèrement chaleureux, plus complexe, sur des notes de petits fruits noirs,  d’épices.

La texture est souple, élégante, ronde, complexe et les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

Elles sont beaucoup plus complexes. La fraicheur épicée est plaisante et présente.

La longueur est assez prolongée, et la persistance plus profonde. Le vin reste plus en bouche avec des tanins souples.

Une cuvée très agréable où quelques amers se font ressentir.

Un vin à attendre 5 ans pour être au top. J’ai bien aimé.


Les grands vins rouges de garde

Deux vins superbes qui dévoilent tout le potentiel de l’appellation.

Deux styles différents : Je dirais le premier plus féminin, le deuxième plus masculin

Domaine Arretxea Irouléguy, rouge « cuvée Haitza »,  2020

Nez fin, élégant, fruité, complexe, sur la compoté de mures, la confiture de cerise noires, les épices.

La texture est fine, élégante, suave, plaisante, minérale.

Quelle pureté dans ce vin.

La longueur et la persistance sont très profondes et les tanins sont souples et élégants

La densité du vin est très maitrisée : quelle précision dans l’assemblage et l’élevage.

C’est déjà très bon mais c’est taillé pour la garde.

Un vin racé que je recommande fortement.

Domaine Arretxea Irouléguy,  rouge «  Burdin Harria »,  2020

Nez très complexe, très concentré, sur des notes gustatives de fruits noirs en compotés, mures, cerises noirs, cassis, du menthol, des épices et du piment.

La texture est charnue, élégante, concentrée, dense.

L’équilibre est superbe.

Le vin est sur une belle structure charpentée tout en étant élégant.

Il y a beaucoup de mâche. La longueur et la persistance sont très profondes et les tanins sont présents et souples.

Il reste très élégant et de légers amers très agréables se mêlent à l’ensemble.

A ce stade, c’est très complexe, sur une fraicheur très concentrée.

Très gros potentiel de garde pour ce vin musclé dans un gant de velours. Superbe et très bon.


Voilà une première partie de soirée qui se termine, la gamme est vraiment superbe.

Nous sentons une progression au fil de la dégustation.

Les blancs sont remarquables.

Nous avons une grande marche entre les deux premiers vins rouges et les deux très grands vins de garde.

Vraiment top pour des amateurs éclairés. Un grand merci à Thérèse, Michel et leurs enfants.

Merci également à Jean-Christophe et Jean-Pierre qui nous ont fait une présentation superbe originale où l’interactif était présent avec un petit quizz sur la soirée et un mur d’image où chacun trouvait un mot pour résumer la soirée vraiment top.


La soirée continue avec des Off de Jean Christophe, de Julien et Fabien

Julien nous fait découvrir

Château la Ressaudie,  Montravel Blanc, 2020

Nez très expressif, sympathique, sur des notes de pèche abricot, d’agrumes, de pamplemousse, de vanille.

La texture est agréable, élégante, ronde, minérale.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

La longueur et la persistance sont assez longues.

Un vin très agréable où l’on retrouve les sauvignons blancs  avec de la fraicheur et un peu moins de minéralité que l’on retrouve plus haut sur les cotes de Bordeaux ou les graves. Assez sympa.

Jean-Christophe, quand à lui nous plonge dans les profondeurs au large de Saint Jean de Luz avec cette cuvée typique du Pays Basque avec ces vieux grenaches plantés à 800 mètres d’altitude. Une fois la cuvée élaborée, on plonge dans la mer  ces bouteilles pour leur élevage.

Le résultat est sympa et étonnant.

Domaine Egiategia  Dena Dela, Vin de France, 2020

Nez plaisant, fruité, très expressif, sur des notes olfactives de fruits frais, de cerises noires, de petits fruits rouges, d’épices, de poivre.

La texture est ronde, souple, élégante, gourmande et les tanins sont fondus.

La longueur et la persistance sont moyennes.

Sensation de cannelle en fin de bouche.

Un vin agréable sans trop de complexité pour un bon moment de plaisir et de curiosité entre amis. Il vous fera parler.

Julien nous fait voyager avec cette cuvée très complexe.

La chair encore présente, l’esprit et l’âme sont bien là au bout de 19 ans de garde, du lieu où est il est né, avec ce superbe Cahors d’un très grand domaine

Château Lagrezete,  magnum «  Cuvée Dame Honneur »,  Cahors, 2005

Nous sommes face à un sacré vin, quel potentiel et quelle jeunesse dans ce magnum ouvert 24 heures avant.

Nez plaisant, complexe et épicé sur des notes olfactives de fruits noirs, de myrtilles, de groseilles, de cassis, de prunes,  des notes de cèdre, de cacao, de vanille, de cuir, de tabac, de violette (léger).

La texture est élégante, dense, charpentée, minérale.

La longueur et la persistance sont très profondes: quelle complexité dans ce vin dont les saveurs gustatives sont en phase avec le nez.

J’aime beaucoup. Avec toute cette complexité, le vin reste pur. Quelle énergie. Un grand Cahors bâtit pour de très longues années avant  de nous laisser faire découvrir l’esprit et l âme d’où il provient. Merci Julien pour ce partage et ce grand vin racé que tu nous as fait découvrir.

Fabien nous fait découvrir une douceur pour finir avec ce magnum de Jurançon.

Quelle merveille et quelle découverte au bout de 36 années de garde

Domaine  Bru Baché «  cuvée Casterasse »  1988

Nez étonnant, sur le nougat, sur le premier nez,  puis ensuite nous retrouvons, du miel, des amandes, de la pistache, des notes de vanille par moment.

La texture est souple, plaisante et très agréable.

Les saveurs gustatives que j’adore sont en phase avec le nez. La longueur et la persistance sont très longues avec tout ce temps passé dans le magnum.

Le vin a gardé un peu de sa chair mais son esprit et son âme sont bien présents.

Un superbe Jurançon qui a su nous donner une émotion le temps d’une très belle soirée sur le sud ouest.

Merci Fabien pour cette émotion.


Un très grand merci pour ces OFF et ces grands moments de dégustations.

Merci pour vos échanges et vos partages pour cette soirée très réussie.

Bravo et merci à toutes et tous

Soirée formation : Les vins et vignobles de Bordeaux

Une soirée consacrée aux vins et vignobles de Bordeaux ce mercredi 6 mars pour le groupe Formation avec Olivier Delorme (www.olivier-delorme.fr).


La complexité des dénominations, des classements, des régions et sous-régions, des méthodes de vinification ont fait que la soirée s’est terminée plus tardivement qu’à l’accoutumée.

Les connaissances (inépuisables ?) de notre formateur, qui se voulait le plus exhaustif possible, ont rempli une bonne partie de l’atelier avant de démarrer les dégustations.

Mais les 18 participants (une première avec l’effectif Formation au complet ) n’ont pas perdu une miette des informations et anecdotes qu’Olivier nous raconte avec toujours autant d’humour et de passion.

Nous avons compris que l’achat d’une bouteille de Bordeaux est complexe ; outre la renommée du domaine il faut savoir lire l’étiquette pour savoir, par exemple, s’il s’agit d’un vin ou d’un second vin.


Olivier nous a aussi expliqué en détail les différentes périodes qui ont marqué le vignoble bordelais (phylloxera ,classification 1855 et 1955 et ensuite 2012) pour terminer sur la période actuelle de grande récession avec non seulement l’arrachage obligatoire des vignes en quantité importante, mais aussi et surtout les difficultés de vente de la production.


Coté dégustation nous avons découvert 2 blancs suivis de 4 rouges.

A noter l’élevage en futs de chêne quasiment systématique qui donne au vin un gout boisé marqué, ce qui n’est pas forcément du gout de tout le monde


BLANC

Bordeaux Blanc sec, Château Mémoire 2021, Opale.

Bio. Sauvignon (70%) et Sémillon (30%). 2021. Coté boisé marqué.

Bordeaux Blanc moelleux, Cadillac, Château Mémoires, Grains d’or 2021.

Bio. Sauvignon (70%) et Sémillon (30%). Arômes marqués et agréables de marmelade d’orange.


ROUGE

Lalande-de-Pomerol, Domaine du Grand Ormeau 2019.

Merlot, Cabernet Franc et Cabernet-Sauvignon. 2019.

Médoc, Château Le Temple Cru Bourgeois 2016.

Cabernet-Sauvignon, Merlot et Petit Verdot.

Saint-Emilion Grand cru (second vin). Château de Ferrand 2019,

Le différent. Merlot (87%), Cabernet Franc (12%) et Cabernet-Sauvignon (1%).

Saint-Emilion Grand Cru classé. Château de Ferrand 2016.

Merlot. Cabernet Franc et Cabernet-Sauvignon.


Encore une belle soirée riche en informations. Nous sommes ressortis augmentés…

Soirée Passionné: Région Vallée du Rhône Sud

Nous nous retrouvons pour une superbe soirée autour des vins de ce superbe domaine dont la notoriété n’est plus à présenter.

Céline Sabon, comme à ses habitudes, nous a gâtés sur la sélection des vins. Nous avions déjà fait une verticale sur les Châteauneuf rouges magnifiques où  nous avions dégusté une mini verticale sur les blancs et une verticale de 5 rouges.

Cette fois-ci, nous aurons d’autres cuvées du domaine et deux mini verticales sur les Châteauneuf  blancs et rouges.

La soirée est animée par Christine et Gérard.

Nous avons invité aussi Rémi Vasseur (sommelier conseil), qui interviendra à chaque vin, pour donner son avis et suggérer un accord mets vins.

Rémi n’est pas venu les mains vides.

Comme tous nos invités, il nous a préparé une surprise pour la fin de la soirée et quelle surprise

Allez c’est parti pour 4 blancs et 6 rouges


Les blancs face à face, une première paire

Domaine du Clos Mont Olivet : Côte du Rhône blanc 2022

Un vin assez agréable sans trop de complexité, avec des notes olfactives discrètes sur le début de la dégustation, plus généreuses ensuite.

En bouche, nous avons des saveurs gustatives de pomme, de pèche, de fruits secs, de fenouil.

La texture est ronde, fraiche, minérale.

La longueur et la persistance sont assez longues et profondes avec un léger gras en milieu de bouche.

Un joli générique qui fait le job.

  • A mettre en apéro ou sur une soirée tapas

Domaine du Clos Mont Olivet : Lirac blanc  2022

Les notes olfactives sont  intenses, très généreuses et plaisantes.

Nous avons hâte de le rencontrer en bouche ;

les saveurs gustatives sont complexes sur les  amandes fraiches, la pèche blanche, l’abricot, la banane et les fruits secs. La texture est souple, grasse et élégante.

La longueur et la persistance sont remarquables.

C’est savoureux, ample, gras.

Un vin remarquable de fraicheur. C’est très bon. Un vin de gastronomie à recommander.

Remi suggère une dorade aux amandes grillées.


Les blancs face à face, deuxième paire

Domaine du Clos Mont Olivet : Châteauneuf du pape blanc 2022

Les notes olfactives sont  intenses, complexes, minérales.

Les saveurs gustatives sont sur des notes d’agrumes, de fruits blancs et des notes briochées.

La texture est fine, élégante, minérale et complexe.

La longueur et la persistance sont très longues et profondes avec une légère sensation saline en fin de bouche.

C’est très bon : Soyez un peu patient, il vous le rendra bien d’ici 7 à 10 ans

Remi imagine un feuilleté.

Domaine du Clos Mont Olivet : Châteauneuf du pape blanc 2013

Nez complexe, dérangeant.

En bouche nous constatons un défaut sur les deux bouteilles. Pas de chance, nous sommes face à des bactéries brettanomyces (gout de Brett) altérant le vin.

On passe notre tour. Cela fait parti de la pédagogie de la dégustation.

C’est comme cela que l’on apprend.

Je pense que l’aération a accéléré les choses.

On passe donc ce vin devenu imbuvable…


Les rouges face à face,  première paire

Domaine du Clos Mont Olivet : Côte du Rhône rouge  VV  2021

Les notes olfactives sont complexes, concentrées. Les saveurs gustatives sont sur le caramel, les fruits rouges, la cerise en compotée, de la framboise, du cassis, des épices et une pointe de réglisse légère.

La texture est pure, souple et élégante. La longueur et la persistance sont moyennes.

Pour le comparer à d’autres millésimes déjà  rencontrés ces dernières années, je trouve qu’il manque de volume et de profondeur.

L’effet millésime est bien là : 2021  est une année compliquée.

Je trouve que cela reste bon et il peut se déguster dès maintenant avec des mets pas trop puissants.

Remi conseille une cote de bœuf  type BBQ.

Domaine du Clos Mont Olivet : Lirac rouge 2018

Les notes olfactives sont florales, intenses, complexes.

Les saveurs gustatives sont très agréables sur de la cerise confiturée, de la pivoine, une pointe de violette et des épices.

La texture est souple, soyeuse, élégante et grasse. La longueur et la persistance sont superbes et profondes.

Le vin est généreux et reste bien en bouche

C’est top à boire des maintenant

Très beau millésime et très beau vin : une réussite

Remi voit aussi une cote de bœuf avec des herbes de Provence.


Domaine du Clos Mont Olivet : Châteauneuf du Pape rouge 2021

Les notes olfactives sont complexes, séduisantes. Les saveurs gustatives sont sur un fruit mur.

Nous retrouvons des fruits rouges, de la framboise, de la cerise, du cassis et des épices.

La texture est pure, élégante, intense et la longueur est longue et profonde.

Belle persistance en bouche sur les épices

C’est très bon. Une belle réussite sur ce millésime.

Un travail remarquable de précision : un vin de vigneron


Les rouges face à face,  seconde paire

Domaine du Clos Mont Olivet : Châteauneuf du Pape rouge 2011

Nez très complexe, sur des arômes de chocolat de cacao très dominateur. Nous les retrouvons sur les saveurs gustatives accompagnées de fruits noirs , de réglisse, de pruneaux.

Par moment, nous retrouvons la complexité d’un vieux  porto.

La texture est ronde, dense, élégante, ample, souple et complexe.

Nous avons un très joli toucher de bouche très élégant. La longueur et la persistance sont très profondes. Un vin qui se déguste bien en ce moment.

Je pense que la garde ne sera pas très longue

Commencez à en profiter des maintenant.

Remi prévoit un gibier aux airelles.

Domaine du Clos Mont Olivet : Châteauneuf du Pape rouge 2007

Nous retrouvons ce millésime deux ans après. Nous constatons que le potentiel est là, que le vin est à son apogée.

Les notes olfactives sont plaisantes, complexes et profondes.

Les saveurs gustatives sont en phase avec le nez. Nous avons du chocolat, du cacao, du caramel, des fruits noirs et rouges dominateurs, des notes d’oranges sanguines par moment, des épices, quelques notes de sous bois et de champignons.

L’ensemble est en phase avec le nez. La texture est dense, souple, élégante, minérale. La longueur et la persistance sont remarquables.

C’est très profond. L’acidité encore présente maintient l’ensemble.

C’est très bon. A ouvrir dès maintenant : il est au top.

Remi pencherait bien pour un fondant au chocolat avec coulis de fraise ou une forêt noire.


Domaine du Clos Mont Olivet : Châteauneuf du Pape rouge « La Cuvée du Papet »  2018

Les notes olfactives sont complexes et généreuses.

C’est très concentré et profond. Les saveurs gustatives sont très concentrées.

Nous avons des fruits noirs en compotée, de la réglisse, du cacao, des épices en quantité. La texture est charnue, élégante, souple.

Le toucher de bouche est remarquable tout en finesse.

La longueur et la persistance sont très très profondes.

Quel vin !

Un vin racé MAGNIFIQUE GRAND VIN

Remi imagine un ceviche de biche


Pour finir cette soirée nous laissons la parole à Rémi, qui organise un petit jeu autour de sa bouteille dégustée à l’aveugle.

  • Il faut trouver l’appellation, le domaine et le millésime.

La dégustation se passera en deux étapes:

1- nous dégusterons le vin seul sur la première gorgée,

2- puis accompagné d’un sablé avec une écorce d’orange confite.

Je me lance dans la dégustation, il n’y a pas à dire, nous sommes sur l’appellation Sauternes. Le nez est complexe, voir très complexe. Ce nez ne m’oriente pas vraiment sur l’appellation.

C’est la bouche qui confirme et valide les saveurs gustatives très jeunes rappelant de grands sauternes.

Nous avons des fruits confits en quantités, des écorces d’oranges, de mandarines, des notes miellées, des épices et des SR en quantité.

La texture est ample, souple, suave, tapissant, envahissante.

Une simple gorgée suffit à nous nourrir.

Tout en vous donnant  de l’émotion, la persistance et la longueur très jeunes sont très profondes et interminables.

C’est grand, quel travail et quelle précision dans ce vin.

Nous sommes face à un grand Sauternes.

Dans la salle, des noms circulent : Guiraud, Climens , Suduirau,  des millésimes : 1996, 1998.

J’ai une petite idée, je me lance dans ce jeu.

Faire la dégustation à l’aveugle n’est pas simple et complexe et faire jouer les autres est facile.

 Mais quand c’est votre tour, ce n’est pas simple.

Je dis  « Sauternes Yquem »  2005 / 2007  pour la jeunesse de la texture.

Rémi dans la salle fait durer le plaisir. Puis vient le verdict et dans la salle, il y a deux bonnes réponses sur trois. Le domaine et l’appellation ont été trouvé et le gagnant repartira avec la bouteille (vide) en souvenir de cette dégustation.

Rémi se dirige vers le gagnant et vient vers moi : en effet, c’est un CHATEAU D’YQUEM SAUTERNES 1997.

C’est la deuxième fois que je rencontre ce domaine et je dois dire que j’ai été très surpris par la jeunesse de cette bouteille.

Les passionnés dans la salle ont tous la banane. Je n’ai jamais vu autant de monde faire des photos d’une bouteille.

REMI, un très grand merci au nom de la PCVT, pour ton apport, ton partage et ta passion du vin. Ton métier confirme ton approche du vin.

Page 1 of 143

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén